SOT-L'Y-LAISSE

Prononciation : so-li-lê-s'
Nature : s. m.

invar. Morceau très délicat qui se trouve au-dessus du croupion d'une volaille.
Il [La Reynière, célèbre gourmand du siècle dernier] trouva son fils à table : Comment donc ! c'est vous qui faites embrocher sept dindons pour votre souper ! - Monsieur, je vous avais ouï dire assez souvent qu'il n'y a presque rien de bon dans une grosse dinde, et je n'en voulais manger que les sot-l'y-laisse , DECOURCHAMPS , Souvenirs de la marquise de Créquy, t. IV, ch. 6 On dit aussi, mais moins bien, fou-l'y-laisse.
Sot, le, y, laisse.