SORTABLE

Prononciation : sor-ta-bl'
Nature : adj.

Qui est de sorte à convenir.
Je pourrai le résoudre à perdre une maîtresse Dont l'âge peu sortable et l'inclination Répondent assez mal à son affection , CORN. , Médée, II, 4
Un âge sortable au vôtre , LA FONT. , l'Eunuque, IV, 1
Tout autre état que celui où Dieu veut nous placer, n'est pas sortable pour nous , BOURDAL. , 1er dim. après l'Épiphan. Dominic. t. I, p. 14
Qu'y a-t-il de plus sortable au péché que la pénitence ? , BOURDAL. , Dim. de la Quinquagés. Dominic. t. I, p. 461
À qui donc faudra-t-il ouvrir votre maison ? - à des gens sortables qui puissent réparer l'honneur d'une fille , J. J. ROUSS. , Hél. I, 63 Mariage sortable, parti sortable, celui qui se fait entre deux personnes de la même sorte, c'est-à-dire qui se conviennent par l'âge, le bien, la naissance.
Je disposais de mon bien et de moi-même.... et l'on me proposait souvent des partis sortables , SCARR. , Rom. com. II, 14
Un mariage fort sortable , VOLT. , Lett. d'Argental, 13 avril 1763
XVe s.
Esperant faire le mariage de son filz aisné avec la dicte damoyselle, qui lui sembloit chose sortable pour beaucoup de raisons , COMM. , V, 16
XVIe s.
J'eusse trouvé ce conseil sortable à la rudesse stoïcque , MONT. , I, 251
Mlle de Guise, mere de Marie Stuart, fut preferée à beaucoup d'autres plus mariables et vrayement plus sortables qu'elle n'estoit , Légende du card. de Guise, p. 9
Il fault que les licts soient proportionnez à la maison, les vestemens sortables aux lictz , AMYOT , Lyc. 23
Il faut.... sçavoir, entendre, juger toutes choses, tant estranges semblent-elles ; tout est sortable et du gibier de l'esprit , CHARRON , Sagesse, Préface, 2e édit.
Sorte.