SONGE-CREUX

Prononciation : son-je-kreû
Nature : s. m.

1Homme qui, affectant de beaucoup songer, entretient continuellement des pensées chimériques.
Il vaut mieux être injurié du nom de songe-creux que de celui d'écervelé , LA MOTHE LE VAYER , Dial. d'Orat. Tub. t. I, p. 216
Ces tristes songe-creux valent pis que les autres , TH. CORN. , Baron d'Albikrac, III, 5
Un songe-creux de mon voisinage a imprimé sérieusement qu'il jugeait que notre monde devait durer tant qu'on ferait des systèmes, et que, dès qu'ils seraient épuisés, ce monde finirait , VOLT. , Lett. Thiriot, 15 sept. 1768
2Celui qui songe souvent à faire des malices, des méchancetés (vieilli en ce sens). Prenez garde ; c'est un songe-creux qui vous trompera. Au plur. Des songe-creux. XVIe s.
Je suis de moy mesme non melancolique mais songe-creux , MONT. , I, 77 Un almanach de 1527 est intitulé Prenostication de maistre Albert Songecreux biscain (BRUNET, v° Prenostication). - P. Gringore (ib. v° Gringore) a fait : Contredicts du prince des sotz autrement dit Songecreux, qui commence par ces vers : Pour éviter les abus de ce monde, De Songecreux lisez les contredicts.
Songer, et creux.