SOMBREMENT

Prononciation : son-bre-man
Nature : adv.

D'une manière sombre.
C'est un homme [duc de Noailles] qui pense toujours sombrement, profondément, à qui nul moyen ne coûte , SAINT-SIMON , 317, 142
Il [le régent] était si concentré de ce que nous venions de dire, qu'il passa assez sombrement à travers la foule des courtisans , SAINT-SIMON , 459, 236
XVIe s.
Selon l'ordre et la police universelle du monde, quietement, doucement et ainsi sombrement et obscurement, sans bruit, comme le batteau qui n'est poussé que du fil et du cours naturel et ordinaire de l'eau , CHARRON , Sagesse, II, 3