SOLFIER

Prononciation : sol-fi-é
Nature : v. a.

Déchiffrer ou lire une leçon, un morceau de musique, en prononçant les noms des notes. Solfier un morceau. Apprendre à solfier. Absolument.
Mais, monsieur, solfiez pour plus d'intelligence ; Je vous comprendrai mieux. - Qui ? moi ! moi solfier ! C'est me traiter par là de petit écolier , HAUTER. , Crisp. music. II, 10
L'usage de solfier avec certaines syllabes , J. J. ROUSS. , Ém. II
XIVe s.
Nient plus ne les prise que la soris fait chas, Quant à ses dens la tient, et cil en fait ses gas ; Souvent parole à eus ensi qu'un avocas, Qui va solefiant devant juges ses cas , Baud. de Seb. dans Hist. litt. de la Fr. t. XXV, p. 591
XVe s.
Marion, qui bien s'entendi, à solfier mist cuer et cure , E. DESCH. , Ball. Leçon de mus.
XVIe s.
Gens qui auparavant les saintes barricades, estoient tous tarez, et entachez de quelque note mal-solfiée, et mal-accordante avec la justice , Sat. Mén. p. 66
Prov. et ital. solfa, solfége ; de sol et fa.