SOLENNISER

Prononciation : so-la-ni-zé
Nature : v. a.

Célébrer avec cérémonie.
Encore qu'ils ne solennisassent pas le jour du sabbat , LA MOTHE LE VAYER , Vertu des païens, I, État de la loi.
Vivez, solennisez vos fêtes sans ombrage , RAC. , Athal. III, 4
Cette ville [Toulouse] solennise encore tous les ans par une procession et par des feux de joie le jour où elle massacra quatre mille citoyens hérétiques il y a deux siècles , VOLT. , Pol. et lég. Hist. de la mort de Calas. Fig.
Quel souvenir que le jour de votre départ ? j'en solennise souvent la mémoire , SÉV. , 27 sept. 1679
XVe s.
Et la feste à tenir et à durer d'an en an, et à solenniser à Windsore le jour saint George , FROISS. , I, I, 213
Et fut celle dame couronnée et solennisée à roine par toutes les cités de Portingal , FROISS. , II, III, 29
XVIe s.
Ils ont accompaigné le duc d'Alve, pour solempniser et honorer le mariage de leur roy , CARLOIX , VII, 24
Vieillir en voluptez et en delices, solennisant tout le reste de sa vie la feste de Venus , AMYOT , Cimon et Lucull. 1
Dérivé du latin solennis (voy. SOLENNEL).