SOLDER

Prononciation : sol-dé
Nature : v. a.

1Donner une solde à des troupes, les avoir à sa solde. 2Par extension, payer des gens pour faire quelque chose. Solder des chefs d'émeute. Solde 1 ; bas-lat. solidare ; ital. soldare. Le prov. disait soldadar, de soldada, soudée, solde. Terme de commerce et de comptabilité. Acquitter un compte, une dette. Solder un mémoire. Il ne m'avait donné que des à-compte, mais il vient de me solder. Absolument.
Ce petit despote tire de Batavia une partie de la nourriture et du vêtement de ses États, et cependant on est obligé de solder avec lui en piastres , RAYNAL , Hist. phil. II, 12
Se solder, v. réfl. Être soldé. Un budget qui se solde en déficit.
XIIe s.
Acrerrat [empruntera] li pechere, e ne solderat , Liber psalm. p. 48
Le même que solder 1. 2. SOLDER. Ajoutez : 2Être soldé, être vendu avec diminution de prix, en parlant de marchandises restées en magasin.
Les articles d'Elbeuf qui sont exportés proviendraient plutôt, suivant moi, d'achats de soldes ; je suppose que, beaucoup de marchandises restant invendues, elles sont soldées à bon marché et expédiées en Amérique , Enquête, Traité de comm. avec l'Anglet. t. III, p. 404