SOBRE

Prononciation : so-br'
Nature : adj.

1Tempérant dans le boire et le manger.
Je serai toujours sobre.... je ne mangerai que pour le besoin , VOLT. , Memnon.
Il l'âne] est sobre et sur la quantité et sur la qualité de la nourriture , BUFF. , Quadrup. t. I, p. 153
Sparte était sobre avant que Socrate eût loué la sobriété , J. J. ROUSS. , Ém. IV
J'ai toujours remarqué que les gens faux sont sobres, et la grande réserve de la table annonce assez souvent des moeurs feintes et des âmes doubles , J. J. ROUSS. , Hél. I, 23
Le travail de l'imagination ne veut pas être embarrassé par celui des autres organes ; les Muses, a-t-on dit, sont chastes ; il aurait fallu ajouter qu'elles étaient sobres , MARMONTEL , Mém. IV
Je voudrais m'en tenir à l'antique sagesse, Qui du sobre Épicure a fait un demi-dieu , A. DE MUSSET , Esp. en Dieu. Substantivement.
Ils eussent appelé Jules César ivrogne une heure après avoir dit de lui qu'un sobre était venu ruiner la république , BALZ. , De la cour. 6e disc.
Il se dit des choses dans le même sens. Un repas sobre. Un régime sobre. Une table sobre.
2Fig. Qui use de certaines choses avec discrétion, modération, réserve.
M. Jurieu, sans oser entreprendre de les justifier [Calvin et Bèze, sur la prédestination], n'en avait pu dire autre chose, sinon qu'ils étaient sobres en comparaison de Luther , BOSSUET , 2e avert. 6
Puisqu'il est certain que tous ces grands hommes, si vantés dans l'histoire profane, ont eu le malheur d'ignorer le vrai Dieu et de lui déplaire, il faut être sobre et circonspect dans les louanges qu'on leur donne , ROLLIN , Hist. anc. Préface
Il faut.... Être sobre à blâmer les abus, de peur d'autoriser le libertinage , MASS. , Carême, Vérit. culte. Il se dit des choses en un sens analogue.
Ses pensées [de Nonnus], je dis les plus réglées et les plus sobres, vont bien au delà de l'extravagance ordinaire , BALZ. , Dissert. critiques, 7
En inspirant cette sobre sagesse qui remplit avec dignité les devoirs de son état , MASS. , Carême, Confession.
Sobre se construit avec de et un substantif : sobre de paroles, sobre de louanges ; avec à et un infinitif : sobre à blâmer. SOBRE, FRUGAL. L'homme sobre évite l'excès ; mais il peut user de mets recherchés. L'homme frugal évite aussi l'excès, mais il se contente des mets les plus simples. XIIe s.
Ne me tenez pur fille de Belial ; kar sobre sui, e en anguisse et en plur , Rois, p. 4
XIIIe s.
De la bouche fu il [saint Louis] si sobre, que onques jour de ma vie je ne li oy deviser [demander] nulles viandes , JOINV. , 193
XIVe s.
Sains François et sains Dominikes.... Leur sobre vie pourcaçoient, Les bons morssiaus pas ne caçoient , J. DE CONDÉ , t. III, p. 254
XVIe s.
Sobre jugement, et sens fort agu et clair voyant , AMYOT , Cicéron, 21
Ilz sont fort sobres et estroicts en leur vivre , AMYOT , Philop. 11
Sa table estoit sobre et simple, mais ouverte à tout le monde , AMYOT , Cimon et Lucull. 2
Lat. sobrius, de se pour sine, sans, et bria, vase à boire ; comparez ebrius (voy. IVRE).