SITUER

Prononciation : si-tu-é
Nature : v. a.

1Placer en certain endroit par rapport à la manière, à l'exposition. On a bien situé ce pavillon. 2Par extension, assigner la place.
Dans les cartes particulières, vous voyez tout le détail d'un royaume, ou d'une province en elle-même ; dans les cartes universelles vous apprenez à situer ces parties du monde dans leur tout , BOSSUET , Hist. Dessein général.
De là vient la peine qu'on a de situer dans l'histoire grecque les rois qui ont eu le nom d'Assuérus, autant inconnu aux Grecs que connu aux Orientaux , BOSSUET , Hist. I, 7
3Se situer, v. réfl. Se donner une certaine attitude.
Quand notre corps se situe de la manière la plus convenable à se soutenir , BOSSUET , Conn. V, 3
XVIe s.
Nous situons la justice en la foy, non pas aux oeuvres , CALVIN , Instit. 628
Le chirurgien situera l'enfant au lit, ou sur une table, la teste en bas, les fesses en haut... , PARÉ , VI, 15
La deesse fondatrice de la ville d'Athenes choisit, à la situer, une temperature de païs qui feist les hommes prudents , MONT. , II, 337
Provenç. et espagn. situar ; ital. situare ; du lat. situs, site, position.
L'ancienne langue disait sité : XIIIe siècle, une ferme sitée à douze lieues de Cantorbile , Chr. de Rains, p. 132
SITUER. - HIST. Ajoutez : XVe s.
Cité y a de parfaicte unité, En ce jardrin richement située , JEAN JORET , le Jardrin salutaire, p. 112