SISTRE

Prononciation : si-str'
Nature : s. m.

1Terme d'antiquité. Instrument de musique d'Egypte, à l'usage des prêtres d'Isis, qui était un petit cerceau de métal, traversé de plusieurs baguettes, lesquelles produisaient un son lorsqu'on les agitait.
Cléopâtre elle-même, au milieu des combats, Du sistre égyptien anime ses soldats , DELILLE , Én. VIII
2S'est dit. chez les modernes, d'un instrument à cordes du genre du luth.
Il [l'abbé de Boufflers] fait très bien de petits vers, écrit très bien de petites lettres, va jouaillant un peu du sistre , J. J. ROUSS. , Confess. X Il figure encore quelquefois dans la musique militaire.
3Genre de coquilles univalves. XVIe s.
J'aurois un sistre d'or, et j'aurois tout auprès Un carquois tout chargé de flammes et de traits , RONS. , 191
Lat. sistrum, le grec vient de agiter.