SINUS

Prononciation : si-nus'
Nature : s. m.

1En géométrie, le sinus d'un arc ou d'un angle est la perpendiculaire abaissée d'une extrémité de l'arc sur le diamètre qui passe par l'autre extrémité.
Il est indubitable, et en cela Descartes mérite un coup d'encensoir, que le sinus d'incidence et celui de réfraction sont en raison réciproque de leurs vitesses dans les milieux qu'ils parcourent , VOLT. , Lett. Mairan, 11 sept. 1738
C'est dans le premier quart de la circonférence que se forment les sinus et généralement toutes les lignes que la trigonométrie emploie , LAPLACE , Exp. I, 12 Le sinus verse d'un arc ou d'un angle est la longueur comprise entre le pied du sinus et le point où le diamètre rencontre la circonférence. Sinus total, le sinus d'un arc ou d'un angle de 90 degrés, lequel est égal au rayon.
2En trigonométrie, sin x est le nombre positif ou négatif qui mesure le sinus de l'angle ou de l'arc x, le rayon étant pris pour unité. Table des sinus, table des valeurs de sin x pour toutes les longueurs d'arc. Expression latine adoptée au moyen âge pour traduire le mot jayb, choisi par les Arabes pour désigner la demi-corde de l'arc double, et qui signifie proprement sinus indusii (D'AVEZAC, Project. géogr. p. 83). Cela écarte la conjecture d'après laquelle, la corde s'appelant autrefois inscripta, ligne inscrite, le sinus s'appela d'abord semi-inscripta, puis, par abréviation, s.-inscripta, s. ins, et enfin sins, d'où par euphonie sinus. 1Terme d'anatomie. Nom donné à des cavités osseuses plus larges à l'intérieur qu'à leur ouverture, creusées dans l'épaisseur de certains os du crâne et de la face. Sinus maxillaire. Sinus frontaux. 2Nom donné à certains canaux veineux dans lesquels aboutissent un grand nombre de vaisseaux. Sinus de la dure mère, cavités veineuses situées dans l'épaisseur des lames de la méninge et recevant les veines de l'encéphale. Sinus caverneux : au nombre de deux, ils occupent chacun la partie latérale du corps du sphénoïde, depuis l'apophyse clinoïde antérieure jusqu'à la postérieure. Sinus droit, sinus situé dans la grande faux du cerveau, à l'endroit où elle communique avec la petite. Sinus longitudinal inférieur ; il occupe le bord concave inférieur de la grande faux du cerveau jusqu'à la grande tente du cervelet, où il s'ouvre dans le sinus droit. Sinus longitudinal supérieur, canal triangulaire qui occupe la base de la grande faux du cerveau, depuis l'apophyse crista-galli jusqu'à la bosse occipitale interne. 3Sinus vertébraux, nom donné à deux grands vaisseaux veineux qui occupent le canal vertébral, et se continuent sans interruption du grand trou occipital à l'extrémité inférieure du sacrum. 4Sinus de la veine porte, tronc veineux situé horizontalement dans le sillon transversal du foie, résultant, chez le foetus, de la réunion de la veine porte et de la veine ombilicale, d'où part le canal veineux allant à la veine cave. 5Sinus utérins, nom donné aux veines de l'utérus et du placenta, dans l'état de grossesse. 6Sinus laiteux, la réunion de tous les canaux excrétoires des glandes mammaires. 7Terme de botanique. Échancrure profonde séparant deux lobes dans les organes minces. 8Terme de chirurgie. Concavité, excavation anfractueuse, qu'on observe dans une plaie et qui y permet l'accumulation du pus. XVIe s.
La ligature expulsive se fait avec une bande à un seul chef, commençant à comprimer au fond du sinus, auquel lieu doit estre plus estroittement serrée..... , PARÉ , VII, 5
Lat. sinus (voy. SEIN).