singulierement

Prononciation : sin-gu-liè-re-man
Nature : adv.

1D'une manière singulière, spéciale, individuelle.
Un homme d'une douceur admirable, singulièrement choisi de Dieu, et l'objet de ses complaisances, déclare aux gentils leur jugement , BOSSUET , Hist. II, 4
Péché dont nous aurons singulièrement à rendre compte devant le tribunal de Dieu , BOURDAL. , 1er avent, Sur le scandale, 89
Saint Pierre, nonobstant sa vigilance sur tout le troupeau de Jésus-Christ, prend singulièrement en partage les Juifs , FÉN. , t. II, p. 49
Ce genre de bien [les dîmes].... étant singulièrement donné à l'Église, il fut plus aisé d'en reconnaître les usurpations , MONTESQ. , Esp. XXXI, 12
2D'une manière singulière, extraordinaire.
Ce même Jacques Nompar de la Force, si singulièrement sauvé de la mort, dans son enfance, aux massacres de la Saint-Barthélemi , VOLT. , Moeurs, 175
3Principalement, beaucoup, sur toutes choses.
Aussi, dans la doctrine de l'apôtre saint Paul, les serviteurs de Dieu par profession, en pratiquant les bonnes oeuvres, doivent-ils prendre singulièrement garde à être sincères dans leur piété, et même, s'il se peut, exempts de tout reproche , BOURDAL. , 1er avent, Sur le scandale, 111
Le principe de la monarchie se corrompt, lorsque des âmes singulièrement lâches tirent vanité de la grandeur que pourrait avoir leur servitude , MONTESQ. , Esp. VIII, 7
En ne faisant rien, je pouvais parvenir à tout, et singulièrement à être de l'Académie , P. L. COUR. , Lett. à l'Acad. des inscr.
4En mauvaise part, d'une manière affectée, bizarre. Il parle, il s'habille si singulièrement. 5D'une manière difficile à expliquer. Il s'est conduit singulièrement dans cette affaire. XIIIe s.
Tout avons noz dit que cascune personne de commune singulerement se pot acroistre en heritages vilains.... , BEAUMANOIR , L, 16
XIVe s.
Ilz ne souffroient pas que nul singulierement [à lui seul] eust ceste puissance , ORESME , Thèse de MEUNIER.
XVe s.
Messire Galeas, comte de Vertus.... ne prenoit ni levoit nulles aides ni nulles tailles, ainçois vivoit de ses rentes singulierement [seulement] , FROISS. , II, II, 226
Vous devez savoir que le duc de Lancastre fut moult courroucé, et non pas sur le chevalier singulierement, mais sur ceux dont l'ordonnance venoit , FROISS. , II, II, 116
XVIe s.
Ilz desiroient singulierement faire quelque bon service au roy Mithridates , AMYOT , Pomp. 52
Singulière, et le suffixe ment ; provenç. singularment ; espagn. singularmente ; ital. singolarmente. SINGULIÈREMENT. - HIST. Ajoutez : XIIe s.
Li frere... commencierent cascuns très petites choses et viles et celes cui singuleirment toz tens lur liut [fut permis, licuit] avoir, à porteir en mei , li Dialoge Gregoire lo pape, 1876, p. 275