SIMILAIRE

Prononciation : si-mi-lê-r'
Nature : adj.

1Qui est de même nature.
Dans toute matière liquide ou liquéfiée, il ne faut que de l'espace, du repos et du temps, pour qu'il se forme des cristallisations par l'attraction mutuelle des parties homogènes et similaires , BUFF. , Min. t. V, p. 96
L'or et tous les corps inorganisés qui ne sont point mélangés par agrégation, sont composés de parties semblables ou de molécules similaires , A. BRONGNIART , Traité de min. t. I, p. 5
2Terme de géométrie. Se dit des rectangles ou des parallélépipèdes formés par la multiplication de nombres proportionnels entre eux. 3Terme d'optique. Rayons similaires, rayons également réfrangibles. 4Terme de conchyliologie. Se dit d'une charnière semblable sur les deux valves. 5Terme d'anatomie. Parties similaires, ou organes primaires, les parties fondamentales qui constituent les systèmes, et qui se réunissent pour former les organes proprement dits. 6S. m. Chose semblable à une autre ou de la même nature. sous Colbert, un tarif protecteur frappa de droits élevés les produits étrangers dont les similaires étaient naturalisés en France. XVIe s.
Les elemens de nostre corps sont les parties solides et similaires, faites et produites des elemens de generation : tels sont les os, membranes.... , PARÉ , Introd. 4
Ces parties sont appellées simples ou similaires, pour ce qu'elles ne se peuvent diviser qu'en parties semblables, ou de semblable nature , PARÉ , I, Préf.
Lat. similis, semblable (voy. SIMILITUDE).