sigisbee

Prononciation : si-ji-sbée
Nature : s. m.

Homme, dit aussi cavalier servant, qui fréquente assidûment une maison et se montre très empressé auprès de la maîtresse.
On nomme hardiment amour un caprice de quelques jours.... des simagrées de sigisbée, une froide habitude.... , VOLT. , Dict. phil. Amour
Je remplis, en ces lieux, des fonctions qui consistent à venir dîner tous les jours, à découper à table, à raconter des histoires, à être l'ami de monsieur, le chevalier de madame ; c'est ce qu'on appelle en Italie le sigisbée , SCRIBE , DUPIN et DUMERSAN, la Pension bourgeoise, sc. 2
Le duc avait chez lui, sans s'en douter et dans la même personne, un sigisbée précieux et une duègne incomparable qui ne lui coûtaient rien , SCRIBE , Nouvelles, la Maîtresse anonyme, § 8 Quelques-uns écrivent et disent cicisbée.
Ital. cicisbeo, galant, dameret, qui vient, d'après Pasqualino, cité par Diez, du français chiche, petit, et beau.