SIFFLEUR, EUSE

Prononciation : si-fleur, fleû-z'
Nature : s. m.

1Celui, celle qui siffle.
Oh ! pour le coup, voilà les siffleurs pris pour dupes, et les marchands de sifflets ruinés , DANCOURT , la Femme d'intrigues, V, 2
Je ne vois.... que des siffleurs dispersés et prêts à se répondre , LESAGE , Critique de Turcaret. Le bouvreuil.
2Adj. Les oiseaux siffleurs.
J'entends les gais pinsons et les merles siffleurs , V. HUGO , Floréal. Terme de vétérinaire. Cheval siffleur, voy. CORNEUR.
XVIe s.
Donques, siffleurs [buveurs] compagnons de cet ordre, Vivez unis, en paix et sans desordre, Vivez heureux, et buvez à longs traits , R. BELLEAU , Berger. t. I, p. 163, dans LACURNE
Siffler.