SEXTANT

Prononciation : sèk-stan
Nature : s. m.

1Instrument à réflexion, portant un limbe divisé en 60 degrés, qui sert à mesurer les angles ; cet instrument n'a pas besoin d'être fixe, il est tenu à la main pendant l'observation ; ce qui le rend particulièrement utile aux marins.
Nous disons que Tycho est l'inventeur du sextant, du moins en Europe ; car il n'avait sûrement pas entendu parler de celui que les Arabes avaient fait construire cinq cents ans avant lui ; et il paraît être le premier des modernes qui s'en soit servi , BAILLY , Hist. astr. mod. t I, p. 401
En 1664, Auzout s'était plaint à Louis XIV que les instruments manquaient en France ; ce défaut fut bientôt réparé ; dès 1667, l'Académie eut un quart de cercle de neuf pieds, et en 1769 elle eut un sextant de dix pieds pour la mesure de la terre , BAILLY , ib. t. II, p. 347
2Terme de géométrie. Sixième partie d'un cercle, arc de 60 degrés. 3Petite constellation boréale. Lat. sextantem, la sixième partie d'un tout, de sex, six.