SERPENTEAU

Prononciation : sèr-pan-tô
Nature : s. m.

1Petit serpent nouvellement éclos. Une couvée de serpenteaux. 2Terme d'artificier. Artifice de garniture pour les pots des fusées volantes ; les serpenteaux renferment une composition spéciale contenant : 6 de pulvérin et 1,25 de charbon ; ils se détachent d'une fusée plus grosse qui crève en l'air, et ils voltigent en serpentant. 3Par extension, nom donné anciennement à des boucles de cheveux.
Quatre douzaines de mouches et dix serpenteaux de chaque côté qu'on avait faits de ses cheveux, en dérobaient la vue [du visage d'une mariée] , HAMILT. , Gramm. X
4Cercle de fer muni de petites grenades chargées de pointes de fer qu'on jette sur une brèche. 5Terme rural. Rameau long et flexible qui, couché en terre pour être marcotté, y entre et en ressort plusieurs fois. 6Terme de marine. Bout de cordage non tendu, entrelacé en forme de serpenteau. XIVe s.
Un baston de ybenus, à deux serpentelles d'argent sur le bout , DU CANGE , serpentella.
XVIe s.
Et au talon un serpenteau la blesse, Dont languissoit comme une fleur cueillie , MAROT , IV, 138
Diminutif de serpent.