SEPT-OEIL

Prononciation : sè-teull, ll mouillées
Nature : s. m.

Nom vulgaire de deux poissons dont Lacépède a fait son pétromyzon sept-oeil et son pétromyzon noir, et que Cuvier considère comme des variétés du pétromyzon de Planer. On trouve aussi sept-oeille, s. f. et même seteuille. De la sept-oeille. Sept, et oeil, ainsi nommé à cause de sept petites marques qu'il a à la tête. SEPT-OEIL. Ajoutez : - HIST. XIIIe s.
La rose [tu] lesses por l'ortie Et l'eglentier por le seüz ; Chetis, tu es si deceüz Que le fruit lesses por la fueille, La lamproie por la setueille , GAUTIER DE COINSY , les Miracles de la sainte Vierge, p. 357, éd. abbé Poquet.
Ajoutez : Le normand nomme le poisson sept-treus, c'est-à-dire sept-trous.