SEMBLANCE

Prononciation : san-blan-s'
Nature : s. f.

Terme vieilli. Extérieur, ressemblance.
Passerat fut un dieu sous humaine semblance , RÉGNIER , Sonn. I
De cela seul que Dieu m'a créé, il est fort croyable qu'il m'a en quelque façon produit à son image et semblance , DESC. , Médit. III, 24
Elle [Mme de Coligny] le veut faire [son enfant] à l'image et semblance de sa cousine de Grignan , BUSSY , Lett. à Mme de Sévigné, 26 déc. 1675, dans SÉV. t. IV, p. 302, édit. RÉGNIER
Il me semble que vous deviez vous contenter que votre fille fût faite à son image et semblance [du coadjuteur d'Arles] , SÉV. , à Mme de Grignan, 16 mars 1672
XIIe s.
En semblance de vin et d'ewe fait user Deus son sanc par le mund pur les anemes [âmes] salver , Th. le mart. 159
XIIIe s.
Tu es de la semblance à la gent antechriste , Berte, XCII
XIVe s.
Les fors ont semblance de fureur ; car fureur est très impetueuse quant as perils , ORESME , Éth. 86
XVe s.
Ils n'estoient ni angels ni esprits, mais hommes formés à la semblance de leur seigneur , FROISS. , II, II, 106
XVIe s.
Comment connoissent-ils la semblance de ce de quoi ils ne connoissent pas l'essence ? , MONT. , III, 318
Orgueilleuse semblance monstre folle cuidance , COTGRAVE ,
Semblant ; provenç. semblansa, semlansa ; espagn. semblanza ; ital. sembianza.