SEMAINE

Prononciation : se-mè-n'
Nature : s. f.

1Période de sept jours, du dimanche au samedi inclusivement. Je l'ai vu la semaine dernière. Prêter à la petite semaine, tirer un intérêt usuraire de sommes prêtées à de courtes échéances.
Il y a [en Angleterre] une limitation [d'intérêt] non-seulement pour les prêts hypothécaires, mais aussi pour les prêts au-dessous de 10 livres sterling, qui sont considérés comme des prêts à la petite semaine , Enquête sur le taux de l'intérêt de l'argent (1865), t. I, p. 17
La semaine des trois jeudis, un temps qui ne viendra jamais. Il vous payera la semaine des trois jeudis. En semaine se dit, par opposition à dimanche, d'un jour ouvrable. En semaine les bals publics sont plus tranquilles que les dimanches et jours de fête.
2Suite de sept jours que l'on commence à compter de quelque jour que ce soit. Il y aura jeudi trois semaines qu'il est malade.
....Ce sont quatre semaines, Si je sais compter, toutes pleines , LA FONT. , Fabl. VIII, 27
Depuis plus d'une semaine Je n'ai trouvé personne à qui rompre les os , MOL. , Amph. I, 2
Tancrède a été fait, comme Zaïre, en trois semaines ; nous avons des témoins , VOLT. , Lett. Mme d'Argental, 18 juin 1759
3Il se dit d'une fonction pour laquelle on alterne de semaine en semaine avec un ou plusieurs autres. Il est de semaine. Il entre en semaine. Il est sorti de semaine.
Ils avaient alternativement chacun la semaine pour aller aux provisions, faire la cuisine et balayer la maison , J. J. ROUSS. , Conf. X
Je pars pour Versailles après souper ; ma semaine commence demain ; quel ennui ! je suis excédée d'avance , GENLIS , Théât. d'éduc. la Bonne mère, I, 3 Fig.
Je ne trouve pas qu'il [la Garde] pratique bien la générosité et la reconnaissance ; je voudrais que ces vertus eussent leur semaine aussi bien que les autres , SÉV. , 4 déc. 1689
4La semaine sainte, la semaine qui précède la fête de Pâques.
À l'approche de la semaine sainte, je vais passer quelque temps dans un couvent de religieuses pour me préparer à la solennité de Pâques , STAËL , Corinne, IX, 2 Semaine sainte, livre qui contient l'office de la semaine sainte et souvent aussi celui de la semaine après Pâques (on met une majuscule à Semaine). On distribuait des heures à l'usage de la chapelle du roi et des Semaines saintes aux personnes qui avaient des dignités ou des charges d'un certain rang à la cour.
Si vous voyez l'abbé de Coislin, dites-lui qu'on m'a apporté de sa part une très belle Semaine sainte, et que j'ai beaucoup d'impatience d'être à Versailles pour lui en faire mes très humbles remerciements , RAC. , Lett. à son fils, XVIII
5Semaine grasse, celle qui précède le dimanche gras. 6Travail qu'un ouvrier fait pendant une semaine. Mettre ce jardin en état serait la semaine de trois hommes. 7Payement de travail de la semaine. Recevoir sa semaine. 8Petite somme donnée à un enfant pour ses menus plaisirs de la semaine. 9Chez les Juifs, semaine d'années, intervalle de sept ans qui sépare deux années sabbatiques.
Nous avons vu que ces semaines, réduites en semaines d'années selon l'usage de l'Écriture, font quatre cent quatre-vingt-dix ans , BOSSUET , Hist. II, 4
Là commence, avec la 70e semaine de Daniel, la prédication de Jésus-Christ ; Daniel l'avait séparée des autres comme la semaine où l'alliance devait être confirmée , BOSSUET , Hist. I, 10
10Bague dite semaine. 11Males semaines, purgations menstruelles des femmes. On dit aussi au singulier : avoir sa male semaine. Il y a plus de jours que de semaines. XIIe s.
Mainte longue semaine Trai [je passe], quant [je] sui loing de li [d'elle] , Couci, VIII
XIIIe s.
Ce fu par un lundi, au chief de la semaine , Berte, L
Ne plede on pas quant on vient au jour ne en la saison d'aoust, ne de vendanges, n'en la semaine peneuse, n'en la semaine de Pasques... , BEAUMANOIR , II, 33
Donné à Ostun le jeusdi après les trois semeignes de Pasques , DU CANGE , Pascha.
XVe s.
Amours, une fois la sepmaine C'est raison que vous reposez , CH. D'ORL. , Rondel 42
XVIe s.
S'ils sont bons selon votre desir, vous les aimez bien ; s'ils font la moindre faute du monde, ils ont perdu le labeur de leur semaine par un samedi , MARG. , Nouv. XXXVII
La semaine des trois jeudis, trois jours après jamais , OUDIN , Curios. franç.
Vous l'aurez la semaine qui vient, elle n'est pas passée , OUDIN , ib.
Picard, essemangne ; bourguig. semeigne ; wallon, samainn ; provenç. setmana, septmana, semmana ; espagn. et portug. semana ; ital. semmana, settimana ; du lat. septimana, dérivé de septimus, qui vient de septem, sept.