SEIZE

Prononciation : sê-z'
Nature : adj. numéral des deux genres

1Dix et six. Seize personnes, seize cents francs, seize mille livres.
On peut parier 11114 contre 95, ou près de 117 contre 1, qu'une personne de seize ans vivra un an de plus , BUFF. , Probab. de la vie, Oeuv. t. X, p. 299 En généalogie. Faire preuve de seize quartiers, prouver sa noblesse du côté tant des pères que des mères en remontant jusqu'à la quatrième génération.
2Seizième. Le chapitre seize. La page seize.
Louis seize (on écrit Louis XVI) Louis quinze fut le coupable ; Louis seize fut le puni , V. HUGO , les Voix intérieures, 2
3S. m Le produit de seize multiplié par deux. On dit de même : le nombre seize, le numéro seize. 4Le seizième jour du mois. C'est aujourd'hui le seize de juillet. 5Un seize, la seizième partie d'une aune.
Les draps blancs de Gisors auront une aune et un seize de largeur entre les lisières , Réglem. sur les manufac. août 1669, art. 5
6Les Seize, faction à Paris au temps de la Ligue, ainsi dite parce qu'elle avait seize chefs qui représentaient les seize quartiers de Paris (on met une S majuscule).
Il [Harlai] se présente aux Seize, il demande des fers Du front dont il aurait condamné ces pervers , VOLT. , Henr. IV
XIIIe s.
Ele ert [était] sage et courtoise, n'ot pas plus de seize ans , Berte, X
XVIe s.
Seize, mot qui tombe ordinairement dans nos bouches, quand nous parlons de la furieuse desbauche qui fut dedans Paris depuis la journée des barricades , PASQUIER , Lett. t. II, p. 326
Wallon, saz ; provenç. sedze ; du lat. sexdecim, de sex, six, et decem, dix. Séxdecim, avec l'accent sur sex, a donné régulièrement seize.