secretage

Prononciation : se-kré-ta-j'
Nature : s. m.

Terme de chapellerie. Action de secréter les peaux.
Vers 1727, lorsque le nommé Dubois, compagnon chapelier, introduisit le secrétage à Paris, on dissolvait trois livres de mercure dans seize livres d'acide nitrique , TENON , Instit. Mém. scienc. 1806, 1er sem. p. 101
Les accidents qui paraissent dépendre du secrétage sont le tremblement des dents, des bras, souvent de tout le corps , TENON , ib. p. 107