SECONDE

Prononciation : se-gon-d'
Nature : s. f.

1La classe qui précède la rhétorique. Il est en seconde. Il fait sa seconde. Professer la seconde. Ensemble des élèves qui font leur seconde. Lieu où se fait cette classe. 2Terme de typographie. Épreuve d'une feuille déjà corrigée. 3Terme de chasse. Seconde ou seconde vieille meute, le relais qui se donne après la vieille meute. On dit des hommes, des chevaux et des chiens qui s'y trouvent, qu'ils sont de seconde. 4La soixantième partie d'une minute d'heure. La lumière emploie huit minutes treize secondes à venir du soleil.
Je traîne les jours seconde après seconde, épuisant mon esprit à trouver l'art d'éviter le sentiment de la vie , STAËL , Delph. part. V, fragm. 8
....Et ce que l'homme entend par immortalité, C'est-à-dire un écho qui dure une seconde , LAMART. , Harm. III, 6 La soixantième partie d'une minute de degré.
Deux secondes d'erreur dans la seule mesure de l'arc céleste donnent trente-deux toises d'erreur sur le degré ; et quel observateur peut répondre de deux secondes ? , D'ALEMB. , Oeuv. t. XIV, p. 163
Ce que nous appelons une seconde, la douze-cent-quatre-vingt-seize-millième partie de la circonférence d'un cercle, est un espace insensible dans le ciel , BAILLY , Hist. astr. mod. t. II, p. 441
5Terme de musique. Intervalle de seconde, ou, simplement, seconde, l'intervalle qui suit l'unisson et précède la tierce, dans la nomenclature des intervalles par ordre d'acuité. La seconde est le renversement de la septième. Seconde majeure, intervalle formé de deux demi-tons ; c'est le renversement de la septième mineure. Seconde mineure, intervalle formé d'un seul demi-ton ; c'est le renversement de la septième majeure. Seconde augmentée, intervalle formé de trois demi-tons ; c'est le renversement de la septième diminuée. Seconde diminuée, intervalle formé par deux degrés homophones, mais représentant en réalité des fonctions différentes. La seconde diminuée est le renversement de la septième augmentée. Seconde doublement augmentée, intervalle formé de quatre demi-tons ; c'est le renversement de la septième doublement diminuée. On désigne encore en musique, par le mot seconde, la seconde note du ton, c'est-à-dire la sus-tonique ; c'est une locution vicieuse. Ainsi l'on dit : un accord de septième de seconde ; il faut dire : un accord de septième de sus-tonique, afin de bien distinguer les degrés des intervalles, A. LOQUIN. 6Terme d'escrime. Estocade de seconde, ou, simplement, seconde, botte dite aussi tierce basse, semblable à la botte de tierce, excepté que la lame passe sous le bras de l'adversaire. Second. Pour seconde, division de l'heure ou du degré, on remarquera que les anciens, ayant divisé l'heure ou le degré en 60 parties, les avaient appelées minutae, parties menues, ou minutes ; qu'ayant divisé de nouveau ces parties en 60 autres plus petites, ils avaient nommé les premières minutae primae et les autres minutae secundae ; qu'ils avaient divisé ces dernières en 60 autres parties qu'ils avaient nommées de même minutae tertiae, etc. Nous avons abrégé tout cela en disant minute, seconde, tierce, etc.