scurrilite

Prononciation : sku-rri-li-té
Nature : s. f.

Latinisme peu usité. Plaisanterie digne de la farce.
Sa morale [à Molière] est bonne, et il n'a qu'à se garder de sa scurrilité , CHAPELAIN , Projet de liste de pensions adressé à Colbert (publié dans la vie de Corneille, par M. Taschereau, notes)
Cicéron tombait quelquefois dans la bouffonnerie et la scurrilité , L'ABBÉ DE TALLEMANT , Plutarque, vie de Cicéron
Si l'on ôte de ce morceau [de Hume] l'insulte et le ton de scurrilité qui n'abandonnent jamais l'erreur , DE MAISTRE , Du pape, I, 4
Provenç. scurilitat ; du lat. scurrilitatem, de scurra, bouffon.