SCULPTEUR

Prononciation : skul-teur
Nature : s. m.

Celui qui fait profession de sculpter. Sculpteur en marbre. Sculpteur en bois.
Tertullien disait autrefois aux sculpteurs qui fabriquaient les idoles : tu es coupable du crime d'adorer les idoles, toi qui es cause qu'on les peut adorer , BOSSUET , Sermons, I, profess. 1
Les sculpteurs sont proprement les artistes du souverain ; c'est du ministère que leur sort dépend , DIDER. , Observ. sur la sculpt. Oeuv. t. XV, p. 316, dans POUGENS.
Corinne et lord Nelvil terminèrent leur journée en allant voir l'atelier de Canova, du plus grand sculpteur moderne , STAËL , Corinne, VIII, 2
Michel-Ange est le seul sculpteur des temps modernes qui ait donné à la figure humaine un caractère qui ne ressemble ni à la beauté antique ni à l'affectation de nos jours , STAËL , ib. XVIII, 3
Les sculpteurs les plus habiles ne croyaient pas perdre leur temps, en allant étudier et même dessiner les différentes attitudes des danseurs dans les spectacles publics , QUATREMÈRE DE QUINCY , Instit. Mém. Hist. et litt. anc. t. IV, p. 174 Fig.
Les glaciers ont bien été les sculpteurs des Alpes ; mais ces artistes n'ont fait qu'agrandir les rides creusées par des dislocations antérieures , Presse scientifique, 1864, t. II, p. 482
Une femme sculpteur, comme on dit une femme auteur.
XVIe s.
Juste de Just, sculpteur en marbre du roy , Bibl. des ch. 6e série, t. I, p. 491
Le sculpteur excellent desseignant pour ouvrage Une plante, un lion, un homme, un element.... , DESPORTES , Cléonice, XVI
Lat. sculptorem, de sculpere, sculpter.