SCINTILLER

Prononciation : sin-til-lé ; plusieurs mouillent les ll
Nature : v. n.

1Jeter un éclat comparé à des étincelles.
Mais j'ai vu scintiller le diamant.... Il rayonne à vos doigts, il pare vos cheveux , DELILLE. , Trois règnes, IV
Du genre humain saluons la famille : Mais qu'ai-je dit ? pourquoi ce chant d'amour ? Aux feux des camps le glaive encor scintille.... , BÉRANG. , Quatre âges.
2Particulièrement. Terme d'astronomie. Jeter, en parlant des étoiles, une lumière comparée à des étincelles. Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir. XVIe s.
Tout ainsi qu'un flambeau, quand l'humeur nourriciere Commence à luy faillir, jette haut sa lumiere, Et scintille plus fort sur le point qu'il defaut , DESPORTES , Amours d'Hippolyte, LXXXVIII, Stances.
Provenç. sintillar ; espagn. centellar ; ital. scintillare ; du lat. scintillare, de scintilla (voy. ÉTINCELLE). Les étymologistes rattachent scintilla à un radical scint (ou spint, du grec, étincelle), qui est le même que cand, être brillant.