SCIATIQUE

Prononciation : si-a-ti-k'
Nature : adj.

1Terme d'anatomie. Qui a rapport à la hanche, au haut de la cuisse. Échancrure sciatique, échancrure située sur le bord postérieur de chaque os iliaque au-dessous de l'épine iliaque postérieure inférieure. Epine sciatique, éminence courte, pyramidale, aplatie, située au-dessous de la grande échancrure sciatique. Tubérosité sciatique, éminence large et arrondie, formée par la réunion des bords postérieur et inférieur de l'os iliaque. Plexus sciatique, plexus nerveux intermédiaire aux plexus lombaire et sacré, et donnant naissance aux nerfs sciatiques. Nerf sciatique, le plus gros nerf de toute l'économie animale, qui naît du plexus sacré, dont il est la terminaison. 2S. f. Terme de médecine. Douleur fort vive qui, se fixant sur le trajet du nerf sciatique, occupe la partie postérieure de la cuisse et de la jambe.
Je serais très content que vous pussiez m'envoyer votre colique, et qu'elle se vînt joindre à la fièvre, à la sciatique et à la gravelle , BALZ. , Liv. I, lett. 5
Le roi n'avait jamais eu de sciatique ni de rhumatisme , SAINT-SIMON , 402, 248 On dit aussi vulgairement dans le même sens : goutte sciatique.
XVIe s.
La premiere ramification s'en va vers l'os ischion, par laquelle est faite la goutte schiatique , PARÉ , IV, 31
Entre toutes les douleurs arthritiques, la sciatique emporte le prix , PARÉ , XXI, 12
Provenç. sciatic ; espagn. ciatico ; ital. sciatico ; du lat. sciaticus, altéré du grec, affection de la hanche, du grec, hanche (voy. ISCHION).