SCHORRE

Prononciation : sko-r'
Nature : s. m.

Nom donné, en Zélande, à des terres couvertes seulement par les hautes mers et n'ayant besoin que d'un endiguement pour être mises à l'abri.
Schorres ou terres en avant des poldres, qui sont couvertes et découvertes par la marée, sont comme lais et relais de la mer, aux termes de l'art. 538 du code Napoléon, les dépendances du domaine public , Décret de Napoléon 1er, du 11 janv. 1811, sur l'entretien des polders, titre I, art. 1
Des schorres endigués ou poldres , ib. titre 2
XVe s.
Deux plaches de terre non dicquées, mais communes avec la mer, appelées en flamenc scors , Octroi du 1er oct. 1414 de Jean duc de Bourgogne
Tous les scoors gisans entre Kieldrecht, Colloo et Werrebrouc , Octroi du 3 sept. 1431, de Philippe duc de Bourgogne. (Note communiquée par M. Du Bois, avocat à Gand.)
Mot hollandais qui est le même que l'anglais shore, rivage ; anglo-saxon, score.