SCELLEUR

Prononciation : sè-leur
Nature : s. m.

Celui qui scelle, qui appose le sceau. Le scelleur de la chancellerie XIIIe s.
Et le [la] reson pourquoi li seeleres en doit estre escusés et descoulpés est telle qu'il peut estre deceus en tel cas , BEAUMANOIR , XXXV, 25
XIVe s.
Ayoul de Rapine fu seelleur dudit arcevesque de Bordeaux par l'espace de dix ans , DU CANGE , sigillarius.
XVIe s.
Dites sans plus : il faut que le seelons [un brevet de pension].... Consideré que tant d'autres se seelent ; Mais si je touche argent par la scellure, Je benirai des fois plus de sept l'heur, Le chancelier, le seau et le seelleur , MAROT , II, 83
Sceller.