SCABREUX, EUSE

Prononciation : skâ-breû, breû-z'
Nature : adj.

1Sur quoi il est difficile de cheminer à cause des aspérités.
Je viens de voir les Hanovriens et les Hessois en ordre de bataille [à Bruxelles].... on disait qu'ils allaient à Dunkerque ; le chemin est un peu scabreux, quoiqu'il paraisse assez beau , VOLT. , Lett. au roi de Pr. novembre 1742
Mon génie est vaincu : voyez ce mercenaire Qui, marchant à pas lourds dans un sentier scabreux, Tombe sous son fardeau , GILB. , le Poëte malheureux.
Nous arrivâmes par un chemin étroit et scabreux à Bethléem , CHATEAUBR. , Itin. part. III
2Fig. Rude et raboteux, en parlant d'un auteur.
Quintilien sera-t-il plus excusable de n'être pas éloquent en donnant des préceptes d'éloquence.... que Sénèque d'être laconique et scabreux en philosophant ? , DIDER. , Claude et Nér. II, 103
3Fig. Qui a des difficultés, du péril, qui embarrasse.
Il est trop scabreux de se mêler de vos affaires, à vous autres grands ; et je ne veux point me brouiller avec les puissances , DANCOURT , les Fées, I, 2
Cette épître à Horace n'est pas finie ; elle est d'ailleurs fort scabreuse, et elle demanderait un secret bien plus profond que le souper des Lois de Minos , VOLT. , Lett. Mme du Deffant, 23 oct. 1772
Il [l'enfant] me fera peut-être, au dépourvu, des questions scabreuses , J. J. ROUSS. , Ém. III
Plusieurs libraires auraient envie d'imprimer le Pamphlet des pamphlets par P. L. Courier ; mais aucun n'ose s'en charger ; les uns refusent, d'autres promettent ou même commencent et n'achèvent pas, tant l'entreprise leur paraît hardie, périlleuse, scabreuse , P. L. COUR. , Collect. de lettres et articles
Si ta fille était assez folle pour épouser un drôle de cette espèce, ce que tu aurais de mieux à faire serait de mettre ton bien à fonds perdu, à moins que tu ne te sentes assez vert pour tâter une seconde fois du mariage, ce qui est diablement scabreux à notre âge , CH. DE BERNARD , la Peau de lion, § XI Difficile à dire ou à traiter décemment. Ce conte est bien scabreux.
On prétend qu'Euripide composa une tragédie de Pasiphaé.... le sujet était un peu scabreux , VOLT. , Lois de Minos, notes.
XVIe s.
Armez-vous d'armeures scabreuses, Chargez vos fleches et vos dars , Rec. de farces, p. 339
Comme les mouches qui ne peuvent tenir contre un corps bien poly et bien lissé, et s'attachent et reposent aux lieux scabreux et raboteux , MONT. , III, 312
Sa queste [de la vertu] est scabreuse et laborieuse , MONT. , I, 70
Ayant estudié de le rendre le plus clair qu'il m'a esté possible, en si profonde obscurité bien souvent, et si scabreuse et raboteuse asperité presque par tout , AMYOT , Moral. Épître, p. 16
En la premiere instruction des mulets et mules, il est necessaire d'avoir un gouverneur patient, afin que, par moien, il range à la raison ces bestes scabreuses , O. DE SERRES , 314
Les affaires divins et humains, desquelz nous avons traicté et disputé.... si soubtilement que nous avons esté pour ce reputez, par aventure, difficiles et scabreux , BONIVARD , Advis et devis des langues, p. 58
Lat. scabrosus, dérivé de scaber, raboteux, galeux, de scabere, gratter ; comparez l'allem. schaben, island. scafa, gratter.