sceleratesse

Prononciation : sé-lé-ra-tè-s'
Nature : s. f.

Méchanceté du scélérat.
N'était-on pas déclaré scélérat dès qu'on parvenait à votre faveur, puisqu'on n'y parvenait jamais que par la scélératesse ? , FÉN. , Dial. des morts mod. Louis XI, Balue.
Il [le champ où Louis le Débonnaire fut abandonné] a conservé le nom du Champ du Mensonge ; si nos campagnes avaient été désignées par les crimes qui s'y sont commis, la terre entière serait un monument de scélératesse , VOLT. , Ann. Emp. Louis le Faible, 833
J'ai toujours vu avec chagrin, et je l'ai dit hardiment, que le Photin de Corneille [dans Pompée] débite plus de maximes de scélératesse que celui de Lucain , VOLT. , Lett. Campi, 8 juill. 1774
On a dit qu'il n'y avait point de grand génie sans une nuance de folie ; cela me paraît du moins aussi vrai de toute grande scélératesse , DIDEROT , Claude et Nér. I, 69 Acte de scélérat.
Il n'y eut ni violence, ni artifice, ni grandeur de courage, ni scélératesse que César Borgia ne mît en usage , VOLT. , Moeurs, 111
Scélérat.