SAUVEGARDE

Prononciation : sô-ve-gar-d'
Nature : s. f.

1Protection accordée par une autorité quelconque. Le magistrat l'a pris sous sa sauvegarde. 2La garde, le détachement qu'un chef militaire envoie dans un lieu pour le garantir du pillage.
S'il vient jamais assiéger Abbeville, soyez sûrs qu'il vous donnera des sauvegardes ; mais il n'en donnera pas à tout le monde , VOLT. , Lett. Florian, 9 juin 1767 Titre ou écrit par lequel une sauvegarde est accordée. S. m. S'est dit, dans l'ancienne monarchie, de cavaliers qui portaient sur leur uniforme sauvegarde du roi, et qui étaient employés à prévenir les désordres des soldats débandés.
Un garde du maréchal de Joyeuse, et bien reconnu pour tel avec ses marques et en sauvegarde, fut battu, dépouillé et chassé , SAINT-SIMON , 29, 88
3Anciennement, lettres qu'on accordait à quelqu'un pour l'exempter de loger des gens de guerre. 4Fig. Ce qui sert de garantie ou de défense contre un danger. Son obscurité lui servit de sauvegarde contre la proscription.
Il [Retz] a été reçu à Saint-Michel avec des transports de joie ; tout le peuple était à genoux, et le recevait comme une sauvegarde que Dieu leur envoie , SÉV. , 194
La philosophie, bien loin d'être, comme l'imbécile méchanceté l'en accuse, l'ennemie des rois et des peuples, est au contraire leur sauvegarde la plus assurée, par l'horreur qu'elle inspire pour la tyrannie qui rend les souverains odieux , D'ALEMB. , Éloges, Vaux de St-Cyr.
Se dérobe-t-il aux occasions dangereuses ?... fait-il d'une humble défiance de lui-même la sauvegarde de sa vertu ? , J. J. ROUSS. , Hél. VI, 6
5Terme de marine. Tout cordage destiné à empêcher qu'on ne tombe à la mer. Sauvegardes du gouvernail, gros cordages qui le retiennent en cas d'accident. 6Terme de relieur. Bande de papier blanc de la longueur du volume qu'on plie en deux et qu'on coud avant la garde du commencement, et après la garde de la fin de chaque volume ; elles servent à garantir les gardes ; on les enlève avant de terminer la reliure et au moment où l'on va coller les gardes sur les cartons. XIVe s.
.....Et ne fay doute Qu'en ce cas [les dames] en ta sauvegarde Doient estre.... , MACHAUT , p. 115
XVIe s.
Ô combien lors ceux-là seront heureux, Qui se seront mis en sa sauvegarde ! , MAROT , IV, 229
Ayant conduit l'oeuvre totale à chef, j'ai pris la hardiesse de la faire sortir soubs la sauve-garde de vostre très illustre nom , AMYOT , Ép. p. 21
De Saint-Denis le prince avoit saisi Argenteuil, Busanval et autres biquoques, les unes par escallade, les autres en y portant des sauvegardes, les autres d'emblée , D'AUB. , Hist. I, 211
Les habitans peuvent demeurer en bonne protection et sauve-garde , D'AUB. , ib. II, 156
Sauve-garde n'est pas enfrainte par parole, mais par fait , LOYSEL , 796
Sauf, et garde : garde qui rend sauf ; wallon, sâv-gâr ; provenç. salvagarda, salvagardia ; espagn. salvaguarda ; ital. salvaguardia. Deuxième division du genre monitor, renfermant des reptiles de ce genre distingués par l'absence de crêtes caudales et par une queue comprimée.