SAURE

Prononciation : so-r'
Nature : adj.

1D'une couleur jaune qui tire sur le brun ; ne se dit guère qu'en parlant des chevaux Un cheval saure. 2Hareng saure ou saur, le hareng salé, séché à la fumée. On dit aussi hareng sauret. Un homme, une femme maigre comme un hareng saur, un homme, une femme très maigre. 3En fauconnerie, oiseau saure, celui qui, étant dans sa première année, n'a point perdu son premier pennage, qui est roux. XIe s.
Li Marganices sist sur un ceval sor , Ch. de Rol. CXLIII
XIIIe s.
Richece ot sus ses tresses sores Ung cercle d'or.... , la Rose, 1093
XVe s.
Le visaige est de belle forme en toutes façons sur le clair brun, assez coulouré, et bien barbu et de poil brun sur le sor , Bouciq. IV, 1
Sor est appelé à sa couleur sorette celui [faucon] qui a volé et prins devant qu'il ait mué , DU CANGE , saurus.
Prov. saur, sor ; ital. sauro ; bas-lat. saurus et sorius, origine incertaine. Diez le tire du néerlandais, soor, sec, prenant pour primitive l'acception de hareng saur, hareng desséché ; mais cela est peu probable, les anciens textes étant relatifs non à la dessiccation, mais à la couleur. Mahn le tire du basque zuria, churia, blanc. On peut aussi songer au latin saurex ou sorex, souris (une nuance prise pour une autre). SAURE. 2Ajoutez : Harengs francs-saures, harengs saures très secs, fabriqués pour être conservés très longtemps.
À Boulogne et à Calais, on fume les harengs dits francs-saures, qui ne se mangent à Paris que lorsque les demi-prêts viennent à manquer , A. HUSSON , les Consommations de Paris, p. 266