SAUMON

Prononciation : sô-mon
Nature : s. m.

1Poisson de mer qui remonte les rivières, et dont la chair est rouge, salmo salar, dit aussi saumon commun, et, absolument, saumon. Une darne, une tranche de saumon. Une hure de saumon.
Les saumons, dont la peau sert à leur habillement [d'une peuplade sauvage], ne se pêchent pas en été, et pèsent trente ou quarante livres , LAPÉROUSE , Voy. t. III, p. 69, dans POUGENS
Il en est qui nous assurent que les saumons ont l'adresse de creuser, dans le lit des fleuves, des fosses spacieuses pour y déposer leurs oeufs et empêcher ainsi que le courant ne les entraîne , BONNET , Contempl. nat. XII, 27
2Genre de poissons malacoptérygiens dont toutes les espèces sont alimentaires. On y distingue, outre le saumon commun : le salmo fario, qui est notre truite commune ; le saumon truite ou truite saumonée. 3Saumon se dit de la nuance rouge du saumon. Rouge saumon. Étoffe saumon. 4Masse de métal et particulièrement de plomb ou d'étain, telle qu'elle est sortie de la fonte.
L'étain d'Angleterre en gros saumons , BUFF. , Min. t. V, p. 192 Masse de fer, de fonte, de plomb ou d'étain d'un poids d'environ 100 kilogr.
5Terme d'orfévrerie. Gros morceau d'argent fondu. 6Vase dans lequel le cirier fond la cire. XIIIe s.
Ne queroient saumons, ne luz [brochets], Et vestoient les cuirs veluz , la Rose, 8425
XVe s.
....Pain et fromage ou pastés de saumons, de truites et d'anguilles, enveloppées de belles petites blanches touailles , FROISS. , II, III, 93
XVIe s.
Pour gualentir les nerfz, on luy avoyt faict deux grosses saulmones de plomb, chacune du poys de 8700 quintaulx , RAB. , Garg. I, 23
....Qu'il ne falloit pas perdre la prise de tant de saumons pour une sardine , D'AUB. , Hist. II, 343
Saumons comme le sermon En quaresme ont leur saison , LEROUX DE LINCY , Prov. t. I, p. 201
Il faut perdre un veron pour pescher un saulmon , COTGRAVE ,
Wallon, sâmon ; provenç. salmo ; espagn. salmon ; ital. salamone ; du lat. salmonem, duquel on peut conjecturer qu'il vient de salire, sauter : le sauteur.