SAUCISSE

Prononciation : sô-si-s'
Nature : s. f.

1Boyau de porc rempli de viande crue, hachée et assaisonnée. Saucisses longues. Saucisses plates.
Il y avait, à dix lieues de là, une autre île, où il y avait des mines de jambons, de saucisses et de ragoûts poivrés , FÉN. , t. XIX, p. 38
L'hydre que je nourris [c'est Paris qui parle de sa populace], épouvante de tous, S'apprivoise au premier qui caresse ses goûts ; On le soûle de vin, de lard et de saucisses , LEMERCIER , la Panhypocrisiade, V Fig. et populairement. Attacher ses chiens avec des saucisses, faire des dépenses folles, jeter l'argent par les fenêtres. Cette expression ne s'emploie qu'à la forme négative, pour dire : très serré dans ses dépenses. Il n'attache pas ses chiens avec des saucisses.
2Il s'est dit pour saucisson.
Et je possède encore une énorme saucisse Où Boulogne [Bologne] la grasse a dispensé l'épice , SCARR. , Poésies div. Oeuv. t. VII, p. 177
3Il se dit pour saucisson, terme d'artillerie. XIIIe s.
Que nuiz ne puisse faire saucisses de nulle char que de porc , Liv. des mét. 177
XVIe s.
De mesme païs [le Poitou] encore sont sorties les saucisses et autres artifices qui ont porté malheur à ceux qui à leurs despens les ont essayez , D'AUB. , Hist. II, 350
Ital. salsiccia ; du lat. salsicia, saucisson, de salsus, salé (voy. SEL).