SAS

Prononciation : sâ
Nature : s. m.

1Tissu de crin, de soie, etc. entouré d'un cercle de bois, et qui sert à passer de la farine, des liquides. Gros sas. Sas délié. Plâtre au sas, voy. PLÂTRE. Faire tourner le sas, prétendu mode de divination à l'aide d'un sas qu'on fait tourner sur la pointe de ciseaux.
Ceux qui connaissent le passé par le mouvement du sas , LA BRUY. , XIV
Il faisait voir dans le verre, montrait à tourner le sas, et révélait, pour de l'argent, tous les mystères de la cabale , LESAGE , Gil Bl. IV, 8
Je dis la bonne aventure ; je fais tourner le sas pour retrouver les choses perdues , LESAGE , ib. X, 18
Fig. Passer au gros sas, ne point regarder de si près.
Les maris d'aujourd'hui n'y cherchent pas tant de façons, et sont gens à passer les choses au gros sas , GHERARDI , Théât. ital. le Phénix, t. I, p. 293
Croyez-vous donc qu'on se contente De passer, comme vous, les choses au gros sas ? , LA MOTTE , Fabl. II, 11
2Sorte de claie en osier pour passer les terres qu'on veut épierrer. XIIIe s.
Et le saas pour saacier, le buletiau , Choses qui faillent en ménage
XIVe s.
Couler au plus delié sasse , Ménagier, II, 5
Seta, inde setacium, gallice saad , DU CANGE , setaciare.
XVe s.
J'ay la lerme assez loing de l'ueil, Passant mes ennuiz au gros sas , CH. D'ORL. , Rond.
Espagn. cedazo ; ital. setaccio ; du bas-latin, setatium, qui vient du lat. seta, soie. Intervalle qui, dans un canal, sépare les deux portes de l'écluse, et dans lequel se loge le bateau pendant l'opération.
Un canal de dérivation, avec des sas pour racheter l'excès de la pente , FORFAIT , Instit. Mém. scienc. t. V, p. 227
Ital. sasso, sorte de fortification, de sasso, pierre ; du lat. saxum, roche. 2. SAS. Ajoutez : - HIST. XVIe s. Leurs Altezes [les archiducs Albert et Isabelle en Flandre].... ordonnent par provision et en forme d'essais que tous ceux venans de la mer et desirans joyr de la liberté de la navigation devront passer ledict sas jusques au lieu indiqué sur mesme fond sans le povoir changer audit sas, VOLTERS, Lois et règlements sur les canaux et rivières de la Flandre orientale, p. 141 (M. Du Bois, avocat à Gand, qui transmet cette note, dit que tous les Belges prononcent sace).