SAPER

Prononciation : sa-pé
Nature : v. a.

1Terme rural. Abattre les céréales avec le fauchon ou la sape. 2Travailler avec le pic et la pioche à détruire les fondements d'un édifice, d'un bastion, etc.
Puis, pour donner assaut, ils sapent ses murailles , MAIR. , M. d'Asdrub. I, 3 Par extension.
Sur l'ennemi commun [le lutrin] ils fondent en tumulte ; Ils sapent le pivot, qui se défend en vain , BOILEAU , Lutr. IV
Semblable à ces terrains qui paraissent fermes et immobiles, mais que l'on sape peu à peu par dessous , FÉN. , Tél. XX
Fig.
Puissent tous ses voisins [de Rome], ensemble conjurés, Saper ses fondements encor mal assurés , CORN. , Hor IV, 5
3Terme de maçonnerie. Abattre un mur par le pied. Se dit aussi des rochers qu'on veut faire ébouler et qu'on abat par sous-oeuvre et par le pied. 4Fig. Miner en attaquant les principes, comme on mine une muraille en attaquant les fondements.
Les sentiments [d'un livre de Buchanan] sont si excessifs, qu'il a été discuté par les plus habiles gens de la réforme ; mais aujourd'hui M. Jurieu en prend l'esprit ; et aussi ne lui restait-il que ce moyen-là de saper les fondements et de renverser le droit des monarchies , BOSSUET , 5e avert. 12
On en a vu enfin [des maux] qui ont sapé par les fondements de grands empires , LA BRUY. , X.
Il est clair que leur système [des optimistes : tout est bien] sape la religion chrétienne par les fondements, et n'explique rien du tout , VOLT. , Dict. phil. Bien, tout est bien.
XVIe s.
J'ay par si longtemps jeusné que les jeusnes m'ont sappé toute la chair , RAB. , Pant. V, 1
... à fin que tout seuls nous sappions Les haultes tours et murailles de Troie , AMYOT , Com. lire les poët. 31
Quand douteusement avecques crainte et peu à peu elle [la remontrance] vient à approcher et toucher le faillant, elle sappe et mine petit à petit son vice , AMYOT , Comm. disc. le flatt. 55
S'ils [les médecins et leur régime] ne font aultre bien, ils font au moins cecy, qu'ils preparent de bonne heure les patients à la mort, leur sappant peu à peu et retranchant l'usage de la vie , MONT. , IV, 263
Sape ; ital. zappare.