sanhedrin

Prononciation : sa-né-drin
Nature : s. m.

1Nom donné aux tribunaux des Juifs.
Ce que les nouveaux rabbins ont imaginé de la puissance du grand sanhédrin, ou du conseil perpétuel de la nation, où ils prétendent qu'on jugeait les crimes des rois , BOSSUET , 5e avert. 48
Dans la Judée, les Juifs étaient gouvernés, comme auparavant, par le conseil des soixante et onze vieillards qu'ils nommaient sanhédrin, d'un mot grec corrompu , FLEURY , Moeurs des Israél. tit. XXXII, 3e part. p. 395, dans POUGENS.
2Fig. et par dénigrement, toute assemblée qui a juridiction.
Le syndic Sarasin et le syndic Godefroy... trouvèrent le raisonnement du sanhédrin génevois [le conseil des pasteurs] admirable ; et ils condamnèrent [en 1632] Nicolas Antoine [un juif] à mourir de la mort de Calanus et du conseiller Dubourg , VOLT. , Dict. phil. Miracles, IV
Mais l'équité dans leurs sanhédrins même Trouve des amis , A. CHÉN. , le Jeu de paume, IX
Cependant les trois avis [de l'Homicide, la Fausse sagesse, la Volupté] partageaient l'horrible sanhédrin [des démons] , CHATEAUBR. , Mart. VIII
Du grec, conseil, du grec, avec, et, siége, de même radical que lat. sedere (voy. SEOIR). SANHÉDRIN. - ÉTYM. Ajoutez : Sanhédrin ne vient pas directement du grec ; il en vient indirectement par l'intermédiaire du mot hébreu ou plutôt chaldéen sanhederin ou sanhedrin qui se trouve très souvent dans les Targums, dans le Talmud et dans tous les auteurs juifs (FÉLIX BOVET).