SANGLANT, ANTE

Prononciation : san-glan, glan-t'
Nature : adj.

1Taché de sang, souillé de sang.
Ce héros dans mes bras est tombé tout sanglant , RAC. , Mithr. V, 4
Cet Achille ....Dont la sanglante main m'enleva prisonnière , RAC. , Iphig. II, 1
Hélas ! les pauvres gens [de Rome], quand on leur présenta ma robe sanglante, voulurent me venger , FÉN. , Dial. des morts anc. (César, Caton).
La terre, d'un pôle à l'autre, est un champ de carnage ; et la nature sanglante est assise entre la naissance et la mort , FÉN. , Memmius, III, 5 Combat sanglant, défaite sanglante, rencontre sanglante, guerre sanglante, combat, défaite, rencontre, guerre où il y a beaucoup de sang répandu.
[Nos rois] occupés à soutenir de longues et sanglantes guerres , FLÉCH. , Lamoign.
Mort sanglante, mort violente avec effusion de sang.
Une mort sanglante est l'unique traité Qui reste entre l'esclave et le maître irrité , RAC. , Bajaz. IV, 7
Sacrifice non sanglant, le sacrifice de la messe. Plaie sanglante, plaie dont il sort actuellement du sang. Fig. La plaie est encore toute sanglante, la douleur est encore toute récente, ou il y a peu de temps que l'injure a été faite.
On trouvera toujours aisément et sans aucun doute le temps précis de l'interruption [par le protestantisme] ; le point de la rupture demeurera, pour ainsi dire, toujours sanglant , BOSSUET , 1re instr. past. 14
2Viande sanglante, encore toute sanglante, viande rôtie qui n'est pas assez cuite ; on dit plus ordinairement saignant, saignante. 3À quoi du sang est mêlé.
Ils rougissent le mors d'une sanglante écume , RAC. , Phèdre, V, 6
De tout son corps dégoutte une sueur sanglante , DELILLE , Énéide, II
4Qui a la couleur du sang.
La lune sanglante Recule d'horreur , J. B. ROUSS. , Cant. VII
Quand César expira, plaignant notre misère, D'un nuage sanglant tu [soleil] voilas ta lumière , DELILLE , Géorg. I Porphyre sanglant, porphyre de couleur de sang.
5Fig. Qui rappelle des idées de sang, de meurtre.
Mille songes affreux, mille images sanglantes.... M'ont arraché ma joie et rendu ma terreur , CORN. , Hor. I, 3
Le dernier acte [de la vie de l'homme] est sanglant, quelque belle que soit la comédie en tout le reste : on jette enfin de la terre sur la tête, et en voilà pour jamais , PASC. , Pens. XXIV, 58, édit. HAVET.
Mais ne savez-vous pas cette sanglante histoire ? , RAC. , Théb. V, 3
Quand je n'en aurais pas la nouvelle sanglante , RAC. , Mithr. V, 1
6Fig Qui verse le sang.
Il [le pape] donna le titre de défenseur de la foi au roi Henri VIII et à ses successeurs ; et à qui le donnait-il ? à celui qui devait être quelques années après le plus sanglant ennemi de Rome , VOLT. , Moeurs, 128 Qui doit faire verser du sang.
Envieux l'un de l'autre, ils mènent tout par brigues, Que leur ambition tourne en sanglantes ligues , CORN. , Cinna, II, 1
Les dieux.... Vengeant de leurs autels le sanglant privilége , RAC. , Iphig. I, 1
De vos ordres sanglants vous savez la rigueur , RAC. , Esth. III, 4
Si vous aviez ouvert le paquet qui lui est adressé, vous y auriez trouvé des ordres sanglants , MONTESQ. , Lett. pers. 150
7Très offensant, très outrageux.
Lionne m'apprit qu'Ondedei était arrivé avec un mémoire sanglant contre M. le Prince , RETZ , Mém. t. II, liv. III, p. 385, dans POUGENS
Ah ! mon père, c'est une pièce sanglante qu'ils nous ont faite , MOL. , Préc. 18
Votre P. Alby fit un livre sanglant contre lui [un curé], que vous vendîtes vous-mêmes, dans votre propre église, le jour de l'Assomption , PASC. , Prov. X
Pour moi, je ferai un mémoire sanglant contre les banqueroutiers , VOLT. , Lett. Mme de Fontaine, 11 juin 1761
Lorsque Henri IV eut changé de religion, Duplessis Mornai lui fit de sanglants reproches, et se retira de la cour , VOLT. , Henr. I, notes.
La princesse Henriette joua un tour bien sanglant à Corneille, quand elle le fit travailler à Bérénice , VOLT. , Comm. Corn. Rem. Tite et Bér. I, 2
J'apprends qu'on a fait des vers sanglants contre le roi de Prusse, qu'on a la charité de m'imputer , VOLT. , Lett. d'Alemb. 29 nov. 1756
SANGLANT, ENSANGLANTÉ. Sanglant, couvert d'un sang qui vient de celui qui a été frappé, ou sur celui qui a frappé : il est tombé tout sanglant ; les vainqueurs tout sanglants. Ensanglanté, couvert d'un sang qui vient du dehors : la terre est ensanglantée. XIe s.
Sanglant en ert [sera] li branz [la lame de l'épée] entresqu'à l'or , Ch. de Rol. LXXXI
XIIe s.
Sanglans [il] ot les talons de tost esperonner , Sax. XII
Ains qu'il soit vespres ne li solaus couchans, I aura molt des morts et des sanglans , Raoul de C. 154
XIIIe s.
Ambedui [tous deux] s'entr'abatent tout sanglant en l'erbier , Berte, XXXVIII
Et tant que li quens de Saint-Pol feri le conte Renaut de son poing sour le visage et le fist tout sanglant , Chr. de Rains, 142
XIVe s.
La femme et le suppliant se facherent... elle l'appella sanglant sourt, et lui l'appella sanglante ordure , DU CANGE , sanguleatus.
Denisot se courrouça, et dit par le poitron Dieu sanglant , DU CANGE , ib.
XVe s.
Le mal Saint Leu le puist abatre ; Dieux lui doint la sanglante estraine ! , E. DESCH. , Poésies mss. f° 349
Mais la sanglante mort te prangne [prenne] ! , E. DESCH. , ib. f° 282
XVIe s.
...Elle apperceut d'adventure sa robbe toute sanglante, dont elle entra soudain en si grande frayeur, que... , AMYOT , Pomp. 76
Il estoit en pique contre ses moines, lesquels lui faisoient tout du sanglant pis qu'ils pouvoient , DESPER. , Contes, XLIX.
Boeuf sanglant, mouton belant et porc pourri , DESPER. , ib. LXXXIV
Son visage tout sanglant d'egratignures , MARG. , Nouv. IV
Leurs classes [des colléges] sont jonchées de tronçons d'osier sanglants , MONT. , I, 183
Les gents de pied parfirent une très sanglante desfaicte , MONT. , I, 367
D'aultres ont les yeulx sanglants de rougeur , MONT. , II, 370
Prenant de l'eau du bain toute sanglante , MONT. , III, 185
Playes recentes et encore sanglantes , PARÉ , VII, 2
Sang. On a voulu séparer sanglant, outrageant, et le rapporter au verbe sangler ; mais l'historique ne permet pas cette disjonction ; et d'ailleurs l'emploi métaphorique de sanglant se conçoit.