SANCTIFICATION

Prononciation : san-kti-fi-ka-sion ; en vers, de six syllabes
Nature : s. f.

1Action et effet de la grâce qui sanctifie.
Achevant l'oeuvre de notre sanctification dans la crainte de Dieu , SACI , Bible, St Paul, 2e épît. aux Corinth. VII, 1
La religion est moins un sujet de sanctification qu'un sujet de disputes qui appartiennent à tout le monde , MONTESQ. , Lett. pers. 75
2Action de procurer ce qui sanctifie.
Mais, Seigneur.... que ne pouvons-nous obtenir de votre bonté, si.... nous faisons notre principal exercice de la prédication de votre parole et notre félicité de la sanctification de votre peuple ? , BOSSUET , le Tellier.
3Sanctification du dimanche, des fêtes, leur célébration suivant la loi de l'Église. XIIe s.
Il emmena els el mont de la sue [sienne] saintificatiun , Liber psalm. p. 110
XVIe s.
Le repos, auquel nous convie ce qui est dit de la sanctification du septieme jour , CALV. , Instit. 102
Si nostre sanctification consiste en renoncement de nostre propre volonté.... , CALV. , ib. 295
Prov. sanctificatio ; espagn. sanctificacion ; ital. santificazione ; du lat. sanctificationem, de sanctificare, sanctifier.