SALOPE

Prononciation : sa-lo-p'
Nature : adj.

1Terme populaire. Qui est sale et malpropre. Un enfant salope. Cette personne est salope.
[Il] N'expose à mes regards qu'une mine de singe, Salope, dégoûtante , CHAMPMESLÉ , Crispin chevalier, sc. 4
Il se piquait d'être stoïcien, et faisait gloire d'être salope en l'honneur de la profession , HAMILT. , Gramm. IV
2Substantivement, au féminin. C'est une vraie salope.
N'est-ce pas bien raisonner ? vous êtes une salope , GHERARDI , Théâtre ital. Arlequin misanthr. Prol. Fig. et par injure. Une femme de mauvaise vie.
Il écrivit au pasteur dont la salope était paroissienne, et fit en sorte d'assoupir l'affaire , J. J. ROUSS. , Confess. XI
3Terme de marine. Marie-salope, voy. MARIE-SALOPE, à son rang. XVIe s.
Saloppe , COTGRAVE ,
Diez propose l'anglais sloppy, boueux, fangeux. Il faut en effet expliquer la finale ope ; et peut-être sale s'est-il fait sentir pour la transformation du mot anglais.