SALMIGONDIS

Prononciation : sal-mi-gon-dî
Nature : s. m.

1Ragoût de plusieurs viandes réchauffées.
Et puis des membres rebondis Du fils faire un salmigondis, Le servir à table à son père , SCARR. , Virg. IV
2Fig. et familièrement, se dit de choses qui n'ont ni liaison ni suite, de personnes réunies au hasard. Sa conversation, cet ouvrage n'est qu'un salmigondis.
Le comte de Brion faisait un salmigondis perpétuel de dévotion et de péchés , RETZ , I, 45
Ce salmigondis de dieux , CYR. DE BERG. , Péd. joué, I, 1
Vous ne m'avez jamais parlé de Mme de Montferrat ; c'est pourtant un joli salmigondis de dévotion et de coquetterie , VOLT. , Lett. d'Argental, 2 déc. 1757
XVIe s.
Salmiguondins , RAB. , Pant. IV, 59
Donnant Pantagruel ordre au gouvernement de toute Dipsodie, assigna la chastellerie de Salmigondin à Panurge.... , RAB. , ib. III, 2
D'après Ménage, du latin salgama, choses confites dans la saumure, et conditus, assaisonné. Cela est bien douteux ; on serait plutôt tenté d'y voir salmis avec la syllabe gondis ou gondin qui serait de fantaisie.