SALLE

Prononciation : sa-l'
Nature : s. f.

1Grande pièce dans un appartement. Une grande salle, une belle salle. Salle de compagnie, salle où l'on reçoit la compagnie.
Cette terrasse plus élevée que celle du château, ....sur laquelle j'avais apprivoisé des multitudes d'oiseaux, me servait de salle de compagnie pour recevoir M. et Mme de Luxembourg , J. J. ROUSS. , Confess. X
Salle à manger, la pièce dans laquelle on prend ses repas. Salle du commun, le lieu où, chez les grands seigneurs, les domestiques mangent. Salle de billard, salle où l'on joue au billard. Salle d'audience, de réception, le lieu où les personnes constituées en dignité donnent audience. Salle d'audience s'entend surtout aujourd'hui de la salle où le tribunal rend la justice. Salle de conseil ou du conseil, le lieu où se tiennent les séances d'un conseil. Salle à faire noces, ou salle des festins, grande pièce où les traiteurs font des festins pour les noces, pour des réunions nombreuses de convives. Salle de bal, de concert, grande pièce où l'on donne des bals, des concerts. Salle du trône, le lieu où est placé le trône. Salle des gardes, le lieu où se tiennent les gardes du corps du souverain. Ce garde est de salle aujourd'hui, il est aujourd'hui de garde à la salle.
2Par métonymie, la salle, les maîtres qui occupent la salle, par opposition aux domestiques.
....Cet altercas Mit en combustion la salle et la cuisine , LA FONT. , Fabl. XII, 8
3Il s'est dit pour ce qu'on nomme aujourd'hui un salon. L'Anti-Ménagiana dit toujours la salle de M. Ménage. 4Salle de danse, pièce où les professeurs de danse donnent leurs leçons. 5Salle d'armes ou salle d'escrime, lieu où l'on enseigne publiquement à faire des armes.
Le petit secrétaire, qui avait deux ou trois ans de salle, me désarma comme un enfant , LESAGE , Gil Bl. IV, 9 Prévôt de salle, celui qui donne les leçons d'escrime sous le maître d'armes.
6Salle d'artifices, lieu destiné à la confection des artifices de guerre. Salle d'armes, espèce de galerie qui renferme des armes rangées en bon ordre et bien entretenues. 7Terme de marine. Salle des gabarits, salle sur le plancher de laquelle les constructeurs tracent les profils des pièces courbes qui entrent dans la construction d'un navire. 8Salle de police ou de discipline, lieu où l'on fait subir aux soldats de courtes détentions pour les fautes légères. 9Lieu vaste et couvert destiné à un service public ou à une grande exploitation. Une salle de spectacle. Une salle de danse.
Le cardinal de Richelieu, qui recherchait toute sorte de gloire et qui avait fait bâtir la salle des spectacles du Palais-Royal pour y représenter des pièces dont il avait fourni le dessin , VOLT. , Mérope, Lett. On dit dans un sens analogue : les salles d'un musée. La grand'salle ou la salle des pas perdus, grande salle qui se trouve au palais de justice à Paris.
Entre ces vieux appuis dont l'affreuse grand'salle Soutient l'énorme poids de sa voûte infernale , BOILEAU , Lutr. V
Le feu qui sortait de toutes les bouches [lors de la querelle des parlements] prit malheureusement à la cervelle d'un laquais nommé Damiens, qui allait souvent dans la grand'salle , VOLT. , Mém. Volt.
10Dans les hôpitaux, espèce de galerie où sont les lits des malades. La salle des hommes. La salle des femmes. Il est à la salle Saint-Jean, tel numéro. 11Salle d'asile, se dit de certains établissements publics qui ont pour objet de réunir les enfants de deux à six ans que leurs parents ne peuvent surveiller pendant le jour. 12Dans un jardin, lieu entouré d'arbres qui forment un couvert. Une salle d'ormes, de tilleuls. Salle de verdure, salle verte, réduit entouré de charmilles épaisses ou d'arbrisseaux serrés, et qui a d'ordinaire la dimension d'un salon de compagnie. Salle d'eau, fontaine placée plus bas que le rez-de-chaussée, et au niveau de laquelle on descend par quelques marches. 13Anciennement, à la cour des Bourbons, une sorte de service.
La salle est une espèce de soucoupe de vermeil sur laquelle les boîtes, étuis, etc. de la reine lui étaient présentés couverts d'un taffetas brodé, qui se lève en la lui présentant , SAINT-SIMON , 124, 125
Mme la duchesse de Berry donna la chemise à la Dauphine, et, à la fin de la toilette, lui présenta la salle , SAINT-SIMON , 296, 44
14Donner la salle, se disait quand on fouettait un écolier en public pour quelque faute. 15Nom donné quelquefois aux abajoues ou poches placées de chaque côté de la bouche dans beaucoup de singes. XIe s.
[Il] Monte al palais, est venut en la sale , Ch. de Rol. CCLXX
XIIe s.
Tut dreit devant la sale est à pié decenduz ; Laiens en est entrez , Th. le mart. 38
XIIIe s.
Fu rois Charles Martiaus en sa sale voutie , Berte, II
Au perron de la sale la roÿne descent , ib. IX
Il vient devant Pepin en la sale pavée , ib. LXVIII
Ou milieu est li palais qui est moult grans et moult beaux ; il y a XX sales belles et grans , MARC POL , p. 507
XIVe s.
Les religieux, abbé et couvent de Chaalis ont fortifié une sale ou grosse maison, située et assise ou pourpris et closture de ladite abbaye , DU CANGE , sala.
XVe s.
Les nouvelles furent sceues à Valenciennes ; et les sceut le comte Guillaume, qui se dormoit en son hostel, que l'on dit en la salle , FROISS. , liv. I, p. 55, dans LACURNE
De tant que plus y a roit, Et qu'on l'oit [l'entend] plus en mi la rue, La feste en est meilleur tenue ; Noble chose est de bruit en sale , E. DESCH. , Poésies mss. f° 553
Le mardy jour de Noel le duc tint salle, le jeune duc de Gheldres mangea avec lui , GODEFROY , Louis XI, t. IV, p. 371, dans LACURNE
XVIe s.
En esté ils [les Romains] faisoient souvent en leurs sales basses couler de l'eau fresche et claire dans des canaux au dessoubs d'eulx où il y avoit force poisson en vie, que les assistants choisissoient et prenoient en la main pour le faire apprester , MONT. , I, 373
Bourg. saule ; prov. espagn. et ital sala ; de l'ancien haut-allem. sal, maison, demeure, goth. sal-jan, demeurer ; allem. mod. Saal ; suéd. sal. SALLE. Ajoutez : 16Le public qui remplit une salle. La salle entière applaudit.