SALADE

Prononciation : sa-la-d'
Nature : s. f.

1Mets composé de certaines herbes ou de certains légumes assaisonnés avec du sel, du poivre, du vinaigre et de l'huile, etc. Retourner, fatiguer la salade. Salade de chicorée, de laitue, de pommes de terre (et non pas, comme on dit en quelques provinces, salade à la chicorée, à la laitue, aux pommes de terre).
Pour bien faire une salade, il faut être trois personnes : un sage pour y mettre du sel, un avare pour y mettre du vinaigre, et un prodigue pour y mettre de l'huile , RICHELET ,
La salade survint [après une truite et une omelette au thon] ; j'en recommande l'usage à tous ceux qui ont confiance en moi ; la salade rafraîchit sans affaiblir, et conforte sans irriter , BRILLAT-SAVARIN , Physiologie du goût, l'Omelette du curé Fig. Retourner la salade avec les doigts, être encore jeune, en parlant d'une femme ; dans le siècle dernier les jeunes femmes retournaient la salade avec les doigts ; cette locution a disparu avec l'usage lui-même.
Il ne me reste que six mois à retourner la salade avec les doigts , J. J. ROUSS. , Hél. VI, 2
Fig. et populairement. Je vais te faire ta salade, je vais te dire ton fait, te rosser.
Venez promener vos belles pensées dans notre jardin, et nous vous régalerons d'une salade , DESTOUCHES , la fausse Agnès, II, 2
2La partie de toute herbe propre à être mise en salade, avant qu'elle soit assaisonnée Cueillir de la salade. Éplucher une salade. Secouer une salade. 3Abusivement, dans le langage des jardiniers, la plante même qui fournit la salade. Semer des salades. Planter des salades. 4Par extension. Mets composé de fruits, de viandes froides, ou de poisson salé, et assaisonné comme de la salade. Salade de câpres, d'anchois, de volaille. 5Salade d'oranges, oranges coupées par tranches et assaisonnées avec du sucre, de l'eau et de l'eau-de-vie. Salade de cerises, se dit improprement d'une portion de cerises à l'eau-de-vie. 6Mélange de pain et de vin qu'on donne aux chevaux pour leur faire faire une longue traite. 7Salade de blé, ou salade de chanoine, mâche, valerianella olitoria. 8Salade de Gascogne s'est dit pour le chanvre qui sert à faire les cordes pour pendre. 9Bataillons de salade, s'est dit de bataillons formés d'hommes tirés de divers corps, par comparaison aux diverses herbes qui composent une salade.
Tout le reste de son infanterie était de nouvelles levées ou des bataillons de salade ramassés des garnisons , SAINT-SIMON , 40, 210
Il [Boufflers] les aguerrit [les troupes], je dis les troupes de salade qui faisaient la plus nombreuse partie de la garnison , SAINT-SIMON , 210, 76
XVIe s.
Mais ne laissez pas la sallade ; Car c'est l'appetit d'un malade , Rec. de farces, p. 331
La prophetie semble en vouloir à la Gascogne, plus curieuse à elever ce qu'on a nommé la salade de Gascogne qui a fait de mauvais tours à plusieurs du païs ; tel en a esté estranglé qui l'a gardée en sa jeunesse , D'AUB. , Faen. III, 15
Salade bien lavée et salée, Peu de vinaigre et bien huilée , LEROUX DE LINCY , Prov. t. II, p. 216
Qui vin ne boit après salade Est en danger d'estre malade , LEROUX DE LINCY , ib.
Saler, avec la finale ade qui est de forme espagnole ; wallon, salâd. Casque que portaient les gens de guerre à cheval ; il n'est d'usage qu'en parlant des XVe, XVIe et XVIIe siècles.
Ces quatre puces célèbres que montrait un charlatan.... il leur avait mis à chacune une salade en tête, leur avait passé un corps de cuirasse , LA BRUY. , XII
Du mot italien celata qui signifie casque, armet, les soldats français firent en Italie le mot de salade, de sorte que, quand on disait, il a pris sa salade, on ne savait si celui dont on parlait avait pris son casque ou des laitues , VOLT. , Dict. phil. Langues
La salade avait son timbre arrondi, presque sphérique ; elle était pourvue d'un grand couvre-nuque, en queue ; la visière, très courte, généralement fixe, pouvait descendre un peu plus bas que le nez , Catal. du Musée d'artill. par M. le colonel Penguilly l'Haridon, p. 265 S'est dit d'un soldat coiffé d'une salade.
XVe s.
À grant peine peusmes mettre audit duc sa cuyrasse sur luy et une sallade en la teste , COMM. , II, 12
À Mery Baudet, plumasseur, demourant à Tours, pour avoir garni d'or clinquant XXVIII plumeaux pour mettre sur les salades des gens du duc [de Bretagne] , DE LABORDE , Ém. p. 411
XVIe s.
Joyeuse envoya pour secours le gouverneur de Pezenas avec 700 harquebusiers et 100 salades , D'AUB. , Hist. I, 152
Celade , OUDIN , Dict.
Nos peres donnoient leur salade, leur lance et leurs gantelets à porter, et n'abandonnoient le reste de leur equipage tant que la courvée duroit , MONT. , II, 93
Corruption de l'espagn. celada ou de l'it. celata, du lat. caelata, sous-entendu cassis, casque ciselé. SALADE. Ajoutez : 10Fig. et populairement, faire une salade de, mettre en salade, mettre en confusion, en capilotade. 11Salade russe, salade fortement épicée, faite avec toute sorte de légumes, des homards, des crevettes.