SAGEMENT

Prononciation : sa-je-man
Nature : adv.

D'une manière sage, prudente.
Opposons sagement l'antidote au poison , TRISTAN , Marianne, III, 1
Je n'ai pas un moment de fièvre, je suis tout comme un autre, je mange sagement , SÉV. , 7 févr. 1685
Elle [Mme d'Omelas] pleure [de la mort de Vardes], mais sagement , SÉV. , à Moulceau, 3 sept. 1688
L'admirable économie de ce corps [le corps humain], si sagement et si délicatement organisé , BOSSUET , Connaiss. II, 11
Les lois de Rome avaient sagement divisé la puissance publique en un grand nombre de magistratures, qui se soutenaient, s'arrêtaient et se tempéraient l'une et l'autre , MONTESQ. , Rom. 11
Dira-t-on que la nature nous a fait un présent digne d'une marâtre, lorsqu'elle nous a donné les moyens de corriger sagement les opérations de notre âme ? , CONDILL. , Connaiss. hum. II, 11 Mener sagement un cheval, le mener sans le fatiguer ni le brusquer.
XIIe s.
Et s'il i va tels hom qui sagement leur die, Tost auront perceü l'engin de felonie , Sax. X
XIIIe s.
Et nos François la vont sagement saluer , Berte, III
XVe s.
Le lançoient de leurs glaives, mais il se couvroit si sagement de son escu qu'ilz ne l'avoient navré chose qui le grevast , Perceforest, t. I, f° 56
XVIe s.
Le plus simplement se commettre à nature, c'est s'y soumettre le plus sagement , MONT. , IV, 244
Sage, et le suffixe ment ; bourguig. saigeman ; provenç. saviamens, savimen ; cat. sabiament ; espagn. sabiamente ; ital. saviamente.