SACHET

Prononciation : sa-chè ; le t ne se lie pas ; au pluriel, l's se lie : des sa-ché-z odoriférants ; sachets rime avec
Nature : s. m.

1Petit sac. Poncer avec un sachet rempli de charbon.
Pour les sachets, ils sont employés dans l'Ordre romain [de Saint-Grégoire] à rompre dedans l'oblation sainte ou le pain sacré qu'on allait distribuer au peuple ; on empêchait par ce moyen les particules de tomber à terre , BOSSUET , Déf. trad. comm. II, 18 Petit sac rempli d'avoine qu'on attache au cou des chevaux.
2En artillerie, sac en serge dans lequel est renfermée une charge de poudre. 3Petit sac de toile ou de taffetas, rempli d'espèces grossièrement pulvérisées ou de poudres interposées entre des cardes de coton, qu'on met en contact avec diverses parties du corps.
Vous pouvez leur envoyer [à vos amis] par la poste un sachet de l'apothicaire Arnoud contre l'apoplexie, et il est reçu plus infailliblement qu'il ne les guérit , VOLT. , Dict. phil. Poste.
4Petit coussin où l'on met des parfums. Un sachet d'odeurs.
Ces perdreaux sont tous nourris de thym, de marjolaine et de tout ce qui fait le parfum de vos sachets , SÉV. , 9 sept. 1694
Il n'est personne qui puisse reconnaître à l'odorat tout ce qui compose un sachet , CONDILL. , Traité des sens, I, II, § 42
XIIIe s.
Dame, fet-il, en un sachet Avoit Lietard mucié son chien, Quant je ving là.... , Ren. 17562
Teiz [tel] vent poivre et coumin et autres espices, qui n'a pas autant de sachez com il [les vendeurs de place] ont , RUTEB. , 256
XIVe s.
Les touailles pour faire sachez à pain de bouche , DE LABORDE , Émaux, p. 488
XVIe s.
Pour la colique venteuse, on donne clystere carminatif et on applique sçachets resolutifs , PARÉ , V, 16
Ces tumeurs ont un kystis ou sachet , PARÉ , V, 18
[Pièce d'artifice] les sachets, les traînées, les fuzées , PARÉ , IX, Préf.
Dimin. de sac 1 ; wallon, sechai ; provenç. saquet ; espagn. saquete ; ital. sacchetto. L'ancienne langue avait aussi le diminutif sachel.