separation

Prononciation : sé-pa-ra-sion ; en vers, de cinq syllables
Nature : s. f.

1Action de séparer, de se séparer, résultat de cette action. La séparation des chairs d'avec les os.
Il est visible que, puisque la séparation et la révolte contre l'autorité de l'Église a été la source d'où sont dérivés tous les maux, on n'en trouvera jamais les remèdes que par les retours à l'unité , BOSSUET , Reine d'Anglet.
Après la séparation du monde, Mme de Montausier, accablée sous le poids de ses infirmités, s'applique à les souffrir chrétiennement , FLÉCH. , Duch. de Mont.
Jésus-Christ n'a pas prétendu nous prescrire des devoirs faciles, commodes, et qui ne prissent rien sur nos passions : il est venu porter le glaive et la séparation dans les coeurs , MASS. , Carême, Immutabilité
Des crimes, que nous traitons de simples faiblesses, étaient expiés par la séparation de l'assemblée des fidèles , MASS. , Conf. Zèle contre les scandales
Quand même, dans cette terrible séparation qui se fera un jour, il ne devrait y avoir qu'un seul pécheur de cette assemblée du côté des réprouvés , MASS. , Sur le petit nombre des élus.
2Particulièrement. Action de quitter des amis, des parents, des personnes chères.
Il est fort dangereux de s'accoutumer à une bonne compagnie ; la séparation en est étrange , SÉV. , 375
C'est une horrible chose que les séparations , SÉV. , ib.
Je sens la séparation de ma petite [Marie Blanche, fille de Mme de Grignan] ; est-elle fâchée d'être en religion ? , SÉV. , 29 avr. 1676
L'idée d'une séparation éternelle est sans doute pour moi aussi déchirante que terrible , GENLIS , Veillées du château t. II, p. 411, dans POUGENS
3Terme générique par lequel on indique la désunion de quelques éléments. La séparation des métaux. Fig.
Plus l'autorité agitera le vase où les vérités nagent pêle-mêle avec les erreurs, plus elle retardera la séparation des unes et des autres , D'ALEMB. , Éloges, Bossuet.
Ancien terme de chimie. Séparation sèche, opération par laquelle on fait la séparation de l'or d'avec l'argent, en fondant les métaux dans les creusets.
4La chose même qui fait séparation, cloison, haie, etc. Ôtez cette séparation. Mur de séparation. Fig. Mur de séparation, cause, sujet de division. Cet intérêt élève un mur de séparation entre les deux familles.
Voilà à quoi vous tenez ; voilà le mur de séparation qui vous éloigne de Dieu , MASS. , Carême, Doutes.
5Particulièrement Il se dit de la rupture de l'union conjugale.
Ma fille, de semblables séparations ne se font point sans scandale ; et vous devez vous rendre plus sage que lui, et patienter encore cette fois , MOL. , G. Dand. III, 14
J'ai trouvé, dans les lettres de Mme de Maintenon à l'abbé Gobelin, qu'il y avait eu une séparation en forme au Châtelet de Paris entre M. et Mme de Montespan , Mme DE CAYLUS , Souvenirs, p. 174, dans POUGENS
Toute séparation volontaire est nulle , Code Nap. art. 1443 Terme de jurisprudence. Séparation de corps, jugement qui autorise les époux à vivre séparément.
La femme contre laquelle la séparation de corps sera prononcée pour cause d'adultère, sera condamnée par le même jugement et sur la réquisition du ministère public, à la réclusion dans une maison de correction pendant un temps déterminé , Code Nap. art. 308
Séparation de biens contractuelle, stipulation qui interdit la communauté de biens entre les époux. Séparation de biens judiciaire ou par jugement, jugement qui rompt cette communauté.
La séparation de biens ne peut être poursuivie qu'en justice par la femme dont la dot est mise en péril , Code Nap. art. 1443
Séparation de patrimoines, mesure conservatoire qui empêche la confusion des biens d'une succession avec ceux de l'héritier. Séparation de dettes, clause par laquelle des époux déclarent exclure de la communauté les dettes antérieures au mariage.
6Brouille, froideur.
La reine l'accuse [Mme de Maintenon] de toute la séparation qui est entre elle et Mme la Dauphine , SÉV. , 5 juin 1680
7Abstention, privation.
Il est vrai que je suis quelquefois blessée.... du peu de part que j'ai à votre confiance ; j'accorde avec peine l'amitié que vous avez pour moi avec cette séparation de toute sorte de confidences , SÉV. , à Mme de Grignan, t. V, p. 520, éd. RÉGNIER.
Plutôt que de demeurer tranquilles dans la séparation de ce divin mystère [la communion] , SÉV. , 5 mars 1683
XIVe s.
Ô [avec] cele espreuve [sonde] soit faite separation environ la plaie legierement , H. DE MONDEVILLE , f° 41, verso
[La charnalité] Le los donne et le maugré Ainsy comme il vient à son gré, Si qu'elle fait par nacions Contens [querelle] et separacions , Fauvel, dans Jahrbuch für romanische literatur, t. VII, p. 412
XVe s.
Je vous prie que soyez contente que la separation soit faite de nous deux , LOUIS XI , Nouv. LXXIII
XVIe s.
Il falloit necessairement qu'il y eust separation demurailles entre eulx , AMYOT , Cicéron, 19
L'ulcere sera touché d'eau forte esteinte, dite eau de separation , PARÉ , XI, 16
Provenç. separatio ; espagn. separacion ; ital. separazione ; du lat. separationem, de separare, séparer. Palsgrave, p. 165, dit separaison ; c'est une forme archaïque, le latin ationem donnant aison.