RONDEUR

Prononciation : ron-deur
Nature : s. m.

1Qualité de ce qui est rond, sphérique, circulaire, cylindrique. La rondeur de la terre, d'une assiette.
Elle [la sagesse de Dieu] qui a compté les étoiles, qui a borné l'étendue du ciel dans une rondeur finie , BOSSUET , Sermons, jubilé, pénitence, III
Sa taille avait pris un peu plus de rondeur , J. J. ROUSS. , Conf. V
Les rondeurs de la joue et celles d'un beau sein , DELILLE , Imag.
Son armée était réduite, il est vrai, mais saine, souple, nerveuse, telle que ces corps virils qui, venant de perdre les rondeurs de la jeunesse, montrent des formes plus mâles et plus prononcées , SÉGUR , Hist. de Nap. VII, 7 Circonférence.
Et remplir de votre grandeur Ce que la terre a de rondeur , MALH. , IV, 5
Si l'univers dans sa rondeur N'a rien digne de vos mérites , RACAN , Ode au roi.
2Fig. En parlant du style. Harmonie qui roule avec une facilité comparée à celle d'un corps rond.
L'impatience de donner à mon livre plus de rondeur et une meilleure forme , LA BRUY. , les Caract.
Je n'ai pas eu le temps de donner à mon discours patriotique [Lettre à l'Académie sur Shakespeare] la rondeur et la force dont il a besoin , VOLT. , Lett. La Harpe, 15 août 1776
Cette harmonie douce et flexible, cette rondeur et cette mollesse d'expression et de cadence, cette diction toujours noble et facile [dans Cicéron] , D'ALEMB. , Éloges, Sacy.
Sentir la rondeur périodique des vers , MARMONTEL , Oeuvr. t. X, p. 476
3Fig. Franchise, sans-façon, naturel.
Si la vanité est contraire à l'humilité, l'artifice, l'affétise [l'afféterie] et feintise est contraire à la rondeur et simplicité , SAINT FRANÇOIS DE SALES , p. 498
La rondeur de ce procédé le toucha [Bezons] , SAINT-SIMON , 254, 156 Ce comédien a de la rondeur, il joue avec franchise et naturel.
XVIe s.
Presque toute la rondeur de la terre habitable estoit en lamentations , AMYOT , Anton. 74
Ceste rondeur [pourtour] de la ville [Paris assiégé], quand Chastillon eut commencé vers St-Marceaut, fut esprise de bluettes de feu , D'AUB. , Hist. III, 235
Une tumeur de grosseur et rondeur d'un bien gros oeuf de poulle d'Inde , PARÉ , XVIII, 41
Combien que la liberté, rondeur et fidelité heurte et offense pour l'heure ceux auxquels elle s'oppose, après elle est reverée et estimée , CHARRON , Sagesse, p. 411, dans LACURNE
Bel esprit doué de toutes les graces, gentillesses, courtoisies et rondeurs que l'on peut souhaiter , PASQUIER , Lettr. t. I, p. 507
Rond 1. L'ancienne langue disait rondesce.