ROMAIN, AINE

Prononciation : ro-min, mè-n'
Nature : adj.

1Qui appartient à l'ancienne Rome ou aux Romains.
....Au seul aspect de la grandeur romaine , CORN. , Sertor. II, 2
Regardez-moi, seigneur, comme dame romaine , CORN. , ib. II, 2
Il ne reste pas aujourd'hui dans Rome une seule famille qui puisse se dire romaine ; il n'y a que le nom et les ruines de la maîtresse du monde qui subsistent , VOLT. , Ann. Emp. Charles-Quint, 1527 Citoyen romain, homme qui jouissait des droits de cité à Rome. Citoyen romain, titre qui fut accordé par extension à des rois alliés et même à des villes et à des provinces d'Italie. Beauté romaine, femme qui a de grands traits bien marqués et un air majestueux.
2Chiffres romains, lettres numérales C, D, I, L, M, V, X, etc. 3Fig. Qui rappelle le courage, l'austérité et les autres qualités des anciens Romains. Une vertu romaine.
Un coeur vraiment romain , CORN. , Cinna, III, 4
Il se trouverait peut-être quelques dames qui trouveraient ceci un peu romain, Et rendraient grâce aux dieux de n'être pas Romaines, Pour conserver encor quelque chose d'humain , SÉV. , Lett. à Bussy, 26 juin 1655
Vauban pressa le roi de l'envoyer à Turin [sous les ordres de la Feuillade] ; cette offre romaine ne fut pas acceptée , SAINT-SIMON , 152, 211
Impossibilité qui l'empêche [le roi] de se livrer à des entreprises romaines du côté des bâtiments militaires et civils , SAINT-SIMON , 395, 124
Deux ans passés au village adoucirent un peu mon âpreté romaine , J. J. ROUSS. , Conf. I
4À la romaine, à la manière romaine.
Ils vivent à la romaine ou à la grecque , LA BRUY. , III
Bouchardon a vêtu Louis XV à la romaine, et il a bien fait , DIDER. , Ess. sur la peinture, ch. 5 Punch à la romaine, composition de glaces au citron, avec sirop de vanille, le tout frappé, avec addition de blanc de meringue, et d'un peu de rhum ou kirsch ou vin de Champagne.
5Se dit aussi des personnes et des choses qui appartiennent à la Rome moderne. L'Église romaine. La religion catholique, apostolique et romaine. Bréviaire romain. Rite romain. Laitue romaine, voy. ROMAINE 2. 6Subst. Homme, femme de l'ancienne Rome ou de Rome moderne.
Puissé-je.... Voir le dernier Romain à son dernier soupir ! , CORN. , Hor. IV, 5 Fig. De Romain, en homme de grand coeur, de haut courage.
Vous ferez une action de Romain, si vous parvenez à faire jouer Rome sauvée , VOLT. , Lett. d'Argental, 27 août 1754
Tous ses discours de la journée furent un mélange de hauteur de Romain et de bassesse de courtisan , DUCLOS , Oeuvr. t. VI, p. 145
Fig. C'est un Romain, se dit d'un homme connu par de grands sentiments de probité et par son patriotisme. Les derniers des Romains, ceux qui ont défendu les derniers la république.
Regarde le malheur de Brute et de Cassie.... Ne les compte-t-on plus pour les derniers Romains ? , CORN. , Cinna, I, 3
Familièrement. C'est le dernier des Romains, il a des vertus qui ne sont plus de son temps.
7Romains, nom sous lequel on a désigné, dans les temps de la monarchie franque, les Gaulois d'origine. 8Terme d'argot des théâtres. Claqueurs. Sous le lustre avec les romains du parterre. Lat. Romanus, de Roma, Rome. 1. ROMAIN. Ajoutez : Chandelle romaine, voy. CHANDELLE.