REMBUCHER

Prononciation : ran-bu-ché
Nature : v. a.

Terme de vénerie. Rembucher un cerf, suivre la voie jusqu'à la coulée par laquelle il est rentré dans le bois. Se rembucher, v. réfl. En parlant des bêtes sauvages, rentrer dans le bois. La bête s'est rembuchée. Par extension.
Et qu'ils eurent grand'peine, avec cet air si brave, à faire rembucher au fond de votre cave, Et dans votre grenier, tous les lapins fuyards Qu'on voyait dans la rue abondamment épars , REGNARD , le Bal, 2
XVIe s.
Il faut considerer en quel païs un cerf se rembusche, et par quel païs il passe , CHARLES IX , Chasse roy. 23
Rigaut, qui de haut nez est tousjours le premier, Et qui rembuche mieux un cerf de hautes erres , AMADIS JAMYN , Poésies, p. 64, dans LACURNE
Re..., et embûcher 2.